pays d'Europe centrale
Eurasie > Europe > Europe centrale > Hongrie

La Hongrie (en hongrois : Magyarország) est un pays d'Europe centrale frontalier de l'Autriche au nord-ouest, de la Slovaquie au nord, de l'Ukraine au nord-est, de la Roumanie au sud-est, de la Serbie au sud, de la Croatie au sud-ouest et de la Slovénie à l'ouest. Elle comprend une magnifique capitale, Budapest, et le plus grand lac d'Europe centrale, Balaton. La Hongrie offre de nombreuses destinations diverses : des montagnes relativement basses au nord-ouest, la grande plaine à l'est, des lacs et des rivières de toutes sortes, ainsi que de nombreux petits villages magnifiques et joyaux cachés de villes. Ajoutez à cela la grande accessibilité de la Hongrie au milieu de l'Europe, une culture et une économie vivantes, et vous obtenez une destination qui mérite absolument d'être visitée si vous êtes dans la région.

Hongrie
​((hu) Magyarország)
Parlement à Budapest
Drapeau
Information
Capitale
Superficie
Population
Densité
Forme de l'État
Monnaie
Électricité
Préfixe téléphonique
Suffixe Internet
Sens de circulation
Plaques d'immatriculation
Fuseau
Localisation
Site officiel
Site touristique

Comprendre modifier

Géographie modifier

Le pays n'est pas très grand (10 millions d'habitants dont 2 millions à Budapest), mais il offre de nombreuses et belles opportunités de voyage : les montagnes au nord, les grandes plaines à l'est, les lacs et les rivières de toutes sortes, et beaucoup de jolis villages et des perles cachées dans les villes. De plus, la Hongrie est facilement accessible car située au milieu de l'Europe, une culture et une économie en mouvement, et vous obtenez une destination à ne pas manquer si vous êtes dans la région. Le grand fleuve Danube sert de frontière au nord avec la Slovaquie, puis traverse le pays du nord au sud en passant par la capitale.

Climat modifier

La Hongrie se situe au carrefour de quatre influences climatiques. D'une part l'influence continentale de l'Europe de l'Est produit des saisons marquées avec des températures fortement négatives en hiver et élevées en été, mais tempérées par les masses d'air de la façade atlantique. D'autre part, c'est dans le bassin des Carpates que se rencontrent les influences sibériques du nord et l'influence méditerranéenne des Balkans.

La température moyenne annuelle est de 8−12 °C, ce qui est relativement élevé, avec des amplitudes de 20−25 °C. En janvier, la température varie entre −4 °C et 7 °C. Le nombre d'heures d'ensoleillement par an oscille entre 1700 et 2100 h, avec les périodes les plus importantes dans l'Alföld et les plus courtes dans les régions montagneuses du nord. La pluviométrie annuelle moyenne est de 500-1 000 mm (500–600 mm dans l'Alföld et de 800 à 1 000 mm dans les montagnes).

Histoire modifier

Au Ie siècle, les Romains occupent la rive occidentale du Danube et créent la province de Pannonie. Ils en sont chassés en 271 par les Ostrogoths. Des Slaves la conquièrent au XIe siècle puis, au IXe siècle, des tribus magyares.

Au Xe siècle, le prince Géza arrive à dominer les autres tribus. En l'an 1000, son fils créé avec l'approbation de l'église catholique le Royaume de Hongrie. Le royaume est affaibli au XIIIe siècle par une invasion mongole et tatare. Au XVIe siècle l'invasion ottomane réduit considérablement le royaume.

Du XVIe au XIXe siècle, l'Autriche s'empare peu à peu du territoire hongrois, jusqu'à former en 1867, l'empire d'Autriche-Hongrie. Après l'éclatement de l'empire, des communistes s'emparent du pouvoir pendant 3 mois. Pendant la seconde guerre mondiale, la Hongrie se range aux côtés d'Hitler. Les russes les en chassent en avril 1945. Ils la rallieront à l'URSS, jusqu'en 1991, où sera fondée la République de Hongrie, son état actuel.

Population modifier

Religion modifier

Catholicisme 67,5 %, calvinisme 20 %, luthéranisme 5 %.

Fêtes et jours fériés modifier

Il y a des jours fériés lors des fêtes et dates suivantes:

  • Saint Valentin
  • Révolution de 1848
  • Pâques
  • Fête du travail
  • Fête des pères et des mères
  • Fête nationale hongroise
  • Saint-Sylvestre

Régions modifier

 
Carte de la Hongrie
Hongrie centrale
La région la plus visitée avec la capitale Budapest.
Lac Balaton
Le plus grand lac d'Europe centrale, avec Siófok, la capitale estivale, fréquentée par des dizaines de milliers de visiteurs chaque année.
Transdanubie
Région historique à l'ouest du Danube, très développée économiquement.
Hongrie septentrionale
Région montagneuse avec le point culminant du pays : le Kékes tető à 1 015 m, des villes historiques et des grottes thermales.
Alföld (Grand Alföld ou Grande Plaine de Hongrie)
Vaste région de plaines et collines quelque peu isolée du reste du pays, avec la ville principale Debrecen.

Villes modifier

  • 1 Budapest      — avec des parcs verdoyants, des musées intéressants et une vie nocturne animée, Budapest est l'une des villes les plus charmantes et les plus agréables d'Europe
  • 2 Pécs      
  • 3 Szekszárd      
  • 4 Eger      
  • 5 Érd      
  • 6 Esztergom      
  • 7 Gyöngyös      
  • 8 Miskolc      — avec les bains troglodytes uniques à Miskolc-Tapolca , la troisième plus grande ville du pays, située près des collines de Bükk
  • 9 Debrecen      — la deuxième plus grande ville du pays
  • 10 Hévíz      
  • 11 Győr      — il y a de nombreux cafés, restaurants, boutiques et discothèques dans son joli centre-ville baroque
  • 12 Szeged      

Autres destination modifier

  • 1 Parc national de Hortobágy     –  — La plus grande zone protégée de Hongrie et la plus grande prairie semi-naturelle d'Europe
  • Aggtelek
    • Lac Balaton— le plus grand lac de Hongrie et le plus grand lac d' Europe centrale

Aller modifier

Formalités modifier

  Voir aussi : Voyager dans l'espace Schengen

La Hongrie fait partie de l'espace Schengen. Les citoyens de la Suisse et de l'Espace économique européen qui comprend l'Union européenne, l'Islande, la Norvège et le Liechtenstein ont seulement besoin d'une carte d'identité nationale ou d'un passeport valide. Ils n'ont besoin d'aucun visa pour rentrer ou circuler dans l'espace Schengen et sont généralement autorisés à rester aussi longtemps qu'ils le souhaitent.

Remarques

(1) Les ressortissants de ces pays ont besoin d'un passeport biométrique pour profiter de voyages sans visa.

(2) Les ressortissants serbes ayant un passeport délivré par la Direction de coordination serbe (résidents du Kosovo avec passeport serbe) ont besoin d'un visa.

(3) les ressortissants de Taïwan ont besoin que le numéro de leur carte d'identité (une lettre suivie de neuf chiffes) soit stipulé dans leur passeport pour profiter de voyages sans visa.

Les ressortissants des pays suivants n'ont pas besoin de visa d'entrée dans l'espace Schengen: Albanie(1), Andorre, Antigua-et-Barbuda, Argentine, Australie, Bahamas, Barbade, Bosnie-Herzégovine(1), Brésil, Brunei, Canada, Chili, Colombie, Corée du Sud, Costa Rica, Dominique, El Salvador, Émirats arabes unis, États-Unis, Grenade, Guatemala, Honduras, Israël, Japon, Macédoine du Nord(1), Malaisie, Maurice, Mexique, Moldavie(1), Monaco, Monténégro(1), Nouvelle-Zélande, Nicaragua, Panamá, Paraguay, Saint-Kitts-et-Nevis, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Samoa, Saint-Marin, Serbie(1,2), Seychelles, Singapour, Taïwan(3) (République de Chine), Timor oriental, Tonga, Trinité-et-Tobago, Uruguay, Vanuatu, Cité du Vatican, Venezuela ainsi que les titulaires d'un passeport de Hong Kong SAR, de Macao SAR et tous les ressortissants britanniques (y compris ceux qui ne sont pas citoyens de l'Union européenne).

  • Les voyageurs sans visa mentionnés ci-dessus et non membres de l'EEE ou de Suisse ne peuvent pas rester plus de 90 jours sur une période de 180 jours dans l'espace Schengen dans son ensemble et, en général, ne peuvent pas travailler au cours de leur séjour (bien que certains pays de l'espace Schengen permettent à certaines nationalités de travailler). Le comptage des jours commence une fois que l'on entre dans un des pays de l'espace Schengen et ne revient pas à zéro en quittant un pays Schengen pour un autre.
  • Les citoyens de Nouvelle-Zélande peuvent rester plus de 90 jours, mais sans travailler s'ils n'ont pas de permis de travail, dans certains pays de l'espace Schengen, à savoir l'Allemagne, l'Autriche, le Benelux, le Danemark, l'Espagne, la Finlande, la France, la Grèce, l'Italie, l'Islande, la Norvège, le Portugal, la Suède et la Suisse

Si vous n'êtes pas un ressortissant de l'EEE ou de Suisse, même si vous êtes dispensés de visa, sauf si vous êtes Andorran, Monégasque, Saint-Marinais ou Vatican, assurez-vous que votre passeport est estampillé à la fois lorsque vous entrez et vous quittez l'espace Schengen. Sans un cachet d'entrée, vous pouvez être traité comme ayant dépassé la durée de votre séjour lorsque vous essayez de quitter l'espace Schengen. Sans un cachet de sortie, on peut vous refuser l'entrée, la prochaine fois que vous cherchez à entrer dans la zone Schengen car vous pouvez être supposé avoir dépassé la durée autorisée lors de votre visite précédente. Si vous ne pouvez pas obtenir un cachet dans le passeport, conservez des documents tels que cartes d'embarquement, billets de transport, etc. qui peuvent aider à convaincre le personnel de contrôle frontalier que vous avez séjourné dans l'espace Schengen légalement.

En autocar modifier

La compagnie française Eurolines dessert la Hongrie : (http://www.eurolines.fr) Elle propose des tarifs parmi les plus bas du marché et en tout cas souvent moins cher que les compagnies aériennes

En avion modifier

Les aéroports internationaux de Hongrie sont situés à Budapest, Debrecen et Sármellék près du Lac Balaton. L'aéroport de Budapest est de loin le plus important. Les aéroports de Vienne et Bratislava sont situés à proximité de la frontière hongroise et sont une alternative pour les voyageurs désirant se rendre dans l'ouest du pays.

En train modifier

Depuis Vienne, de nombreux trains partent vers la Hongrie, en particulier vers Györ, Budapest et Sopron.

Il existe une liaison en train de nuit entre Paris et Vienne via l'entreprise OBB, ce qui donne ensuite un accès facile à la Hongrie.

Des trains relient Budapest avec Berlin et Munich.

En voiture modifier

En dehors de Budapest, il est obligatoire de rouler avec les phares allumés.

Les autoroutes sont limitées à 130 km/h. Il n'y a pas de péage pour les autoroutes, mais vous devrez acheter un ticket de droit de passage. Plusieurs tickets sont disponibles, pour des durées allant d'une semaine à un an. Lors de l'achat de ce ticket (disponible dans la plupart des stations services), vous devrez préciser le numéro d'immatriculation de votre véhicule, ainsi que son pays d'origine. Des systèmes de contrôle automatique scannent les voitures et leurs plaques d'immatriculation à de nombreux points sur les autoroutes.

Les carburants sont plus chers dans la région mais moins chers qu'en France. (Gazole : ~1,00 EUR, SP 95 : 1,10 EUR).

En stop modifier

Le stop n'est pas le moyen le plus simple d'accéder à la Hongrie : les avis (y compris sur place) convergent pour dire que les hongrois ne prennent pas facilement en stop.

En arrivant d'Autriche, les grands centres commerciaux (au sud de Vienne, ou vers Bruck a.d. Leida) sont des endroits très fréquentés par les Hongrois, les Roumains, les Slovaques et les Slovènes. Ça peut être un assez bon moyen de passer ces frontières.

En bateau modifier

À partir de Vienne ou de Bratislava, il est possible de descendre le Danube pour se rendre jusqu'à Budapest. L'occasion de mettre des images sur le conflit opposant la Slovaquie et la Hongrie concernant le barrage de Gabcikovo, et d’imprégner de l'activité sur ce fleuve où il se passe toujours quelque chose : écluse, objets flottants non identifiés, péniches et barges, rives qui se transforment en plage lors des chaudes journées d'été... C'est également un voyage qui laisse le temps de s'évader ou de préparer son séjour à Budapest!

Circuler modifier

En avion modifier

Les vols intérieurs sont principalement destinés aux voyageurs d'affaires et, en raison de l'excellent réseau ferroviaire, ils peuvent être rares, voire inexistants, sur certaines routes. En général, ils ne représentent pas un bon rapport qualité-prix et ne permettent pas toujours de gagner beaucoup de temps. Cela dit, il est encore possible de faire de bonnes affaires sur certains itinéraires et, pour les distances plus longues, prendre l'avion peut vous faire gagner une journée de transit.

En taxi modifier

TaxiCab Budapest : Airport Transfers & Private Tours 0036 20 20 400 50.

TaxiCab: de taxi à prix fixe +36/70/645-4444, www.taxibudapest.eu TaxiCab.

En bateau modifier

Quelques bacs évitent de faire de grands détours lorsque l'on croise le Danube au sud de Budapest. En 2000, c'était l'équivalent de 0,5 cts d'euros pour les piétons, le double pour les voitures.

Il existe plusieurs lignes régulières de bateaux fluviaux et d'hydroptères exploitées par MAHART PassNave Ltd. depuis la capitale Budapest vers les villes de la courbe du Danube, comme Szentendre , Visegrád et Esztergom , ainsi qu'une bonne liaison par hydroptère exploitée par la même société entre Vienne et Budapest à partir de mai. à septembre.

Dans la capitale, il existe plusieurs croisières touristiques et nocturnes opérées par MAHART PassNave Ltd. et d'autres compagnies maritimes, comme Legenda Ltd.

Il y a quelques ferries sur le Danube et sur Tisza mais leurs horaires de travail ne sont pas fiables. Vous pouvez cependant faire confiance au ferry sur le lac Balaton, pour un prix modeste.

En train modifier

 
Carte des chemins de fer hongrois

Le pays est parcouru de voies ferroviaires, mais en s'éloignant de la capitale, les trains sont plutôt vétustes. La 1re classe, peu chère et confortable, vaut bien la peine. À partir de la gare centrale de Budapest (Nyugati Pályaudvar) et pour quelque 1200 forints et moins d'une heure de voyage, on peut visiter de charmantes petites villes et villages.

Les chemins de fer nationaux hongrois sont MÁV et GYSEV (certaines lignes à l'ouest du pays). MÁV a un site de planification et de tarification en ligne [lien mort] . Vous pouvez acheter des billets de train nationaux et internationaux sur le Web en anglais. Lisez et suivez les instructions ici .

Le réseau ferroviaire est en forme d'étoile (en étoile) et s'étend depuis le centre de Budapest . Cela est dû à l'histoire, car la moitié du système ferroviaire autrefois complet est allée dans les pays voisins après la Première Guerre mondiale. Si ni le point de départ ni le point d'arrivée n'est Budapest, attendez-vous à voyager longtemps, souvent avec changement à Budapest.

Les trains interurbains (IC) sont les plus rapides et ils sont modernes, bien entretenus et propres. Ils relient les grandes villes à Budapest. Attendez-vous à payer environ 550 Ft (= 2 €) de frais supplémentaires indépendamment de la distance pour la réservation de siège obligatoire (pas dans les IC, EC internationaux). Dans certains cas, le supplément peut être inférieur. Comparés à la majorité des prix des billets d'Europe occidentale, les trains IC hongrois sont parmi les moins chers, avec d'excellents résultats en termes de vitesse et de confort. Le week-end, de nombreux étudiants utilisent ces trains IC pour faire la navette entre Budapest et d'autres villes. Il est donc recommandé de réserver à l'avance le vendredi après-midi pour les trains au départ de Budapest et le dimanche soir pour les trains à destination de Budapest. Travailler avec un ordinateur portable est généralement sûr, à moins qu'il ne soit très surpeuplé.

Les autres lignes de train ne sont généralement pas très rapides, ne sont pas toujours nettoyées selon les normes élevées (même en 1ère classe) et sont souvent vandalisées (principalement dans la région de Budapest) ; cependant, les normes de qualité s'améliorent. Pendant l'été, les trains reliant Balaton à Budapest sont parfois bondés et les IC sont généralement complets. Le prochain choix est le gyorsvonat, ou le vieux train rapide. Le prix dépend uniquement de la distance et de la classe du véhicule. Les caisses assument par défaut la 2e classe pour les trains non IC (au moins à Budapest pour les anglophones), donc si vous n'avez pas attrapé votre IC, pensez à demander la 1re classe, en payant un petit supplément pour beaucoup plus de confort. Il est interdit de fumer dans tous les trains, ainsi que sur les quais des gares.

Les jeunes (moins de 26 ans) peuvent voyager avec 33% de réduction le week-end (vendredi après-midi inclus). Les enfants (moins de 6 ans) et les retraités (citoyens des pays de l'UE de plus de 65 ans) peuvent voyager gratuitement, sauf dans les trains InterCity où le supplément (réservation) doit être payé.

Une réforme tarifaire entrera en vigueur à partir de mars 2024. Selon celle-ci, les personnes âgées de 65 ans et plus ainsi que les personnes de moins de 14 ans voyagent généralement gratuitement. Les personnes de moins de 26 ans bénéficient d'une réduction de 50 %. Un pass national de 24 heures sera également mis en place. Il s'appelle Hongrie24 et coûte 4999 HUF (environ 13,10 euros).

Il est possible d'acheter un pass Inter Rail pour la Hongrie. Vérifiez si l'achat de billets pour chaque trajet est moins cher.

Consultez le site MAV pour une liste des gares [lien mort] où vous pouvez acheter un billet de train avec une carte de débit ou de crédit. Un gépi menetjegykiadás est un caissier doté de personnel ; jegykiadó automata est un distributeur automatique.

Vous pouvez acheter des billets en euros . Il est possible d'acheter un billet international et un supplément dans chaque gare hongroise disposant d'une caisse internationale. Les caisses n'acceptent pas les billets en euros d'une valeur supérieure à 50 € et vous recevrez la monnaie en forints.

Une liste des gares avec distributeur automatique de billets [lien mort] généralement vers des destinations qui ne sont pas répertoriées par les distributeurs automatiques, les billets seront émis sans frais supplémentaires par le conducteur à bord. Ceux-ci travaillent avec une courte pause de minuit.

Une liste des gares avec distributeur automatique de billets [lien mort] généralement vers des destinations qui ne sont pas répertoriées par les distributeurs automatiques, les billets seront émis sans frais supplémentaires par le conducteur à bord. Ceux-ci travaillent avec une courte pause de minuit.

Transport international de vélos [lien mort] en train également possible sur certains trains coûte 4 à 10 € (variable), premier prix jusqu'à Vienne , le plus élevé jusqu'à Hambourg (via Berlin ).

La liste des points d'acceptation des billets électroniques [lien mort] , c'est comme un distributeur automatique. Achetez le ticket sur le Net [lien mort] et retrouvez en gare l'automate de délivrance des tickets pré-achetés pour valider et imprimer votre ticket.

Il y a des consignes à bagages ou des casiers [lien mort] (Hu : csomagmegörző) dans les gares. Coût des casiers (depuis 2010) : petit 400 Ft, ou plus grand 600 Ft par 24 heures. Plus d'une journée coûte 600 Ft par journée commencée. Une liste incomplète des gares avec consignes à bagages ou/et consignes : Budapest-Déli, Kelenföld (Budapest), Budapest-Keleti, Budapest-Nyugati, Debrecen, Győr, Miskolc-Tiszai, Nyíregyháza, Siófok, Sopron , Szolnok , Szombathely .

En voiture modifier

Les routes sont généralement en bon ou excellent état et la République tchèque et la Pologne en particulier ont beaucoup investi dans la construction de routes pour faire face à la demande refoulée depuis 1990, lorsque les voitures sont devenues beaucoup plus courantes. Cela dit, il existe certains problèmes de congestion, en particulier dans les grandes villes. Traverser les frontières avec votre propre voiture ne devrait poser aucun problème, mais les contrats de location de voiture comportent parfois des limites, en particulier pour les voitures allemandes ou autrichiennes destinées à l'est - celles-ci ne s'appliquent généralement pas dans l'autre sens, alors lisez attentivement les petits caractères avant de vous engager. à n'importe quoi. Si vous envisagez de visiter de grandes villes, vous devriez essayer d'avoir une voiture les jours où vous y serez ou y renoncer complètement, car les voitures sont plus un casse-tête qu'un outil utile dans les villes d'environ 500 000 habitants ou plus.

 
Limitations de vitesse générales.

Attention à l'alcoolémie : il n'y a aucune tolérance (0 g d'alcool par litre de sang).

Parler modifier

La langue officielle est le hongrois (magyar nyelv).

Hormis dans les grandes villes comme Miskolc, Debrecen ou Budapest, la communication s'avère souvent malaisée, notamment en milieu rural. Pour autant, les Magyar forment un peuple très accueillant !

Les jeunes et les citadins parlent en moyenne correctement anglais. Mais parmi les gens plus vieux, l'allemand est plus parlé; néanmoins, seulement 23 % parlent anglais et 25 % allemand.

Maîtrisant une langue complexe de la famille des langues agglutinantes, les Hongrois qui parlent une autre langue la maîtrisent généralement bien; mais rares sont les étrangers qui peuvent se vanter d'avoir réussi à se faire comprendre en hongrois par un autochtone. En effet, à la complexité du langage s'ajoute le fait que les Hongrois sont peu habitués à entendre des accents étrangers (contrairement à l'Anglais par exemple). Néanmoins, ils, apprécient les efforts des étrangers à parler dans leur langue natale.

Acheter modifier

 
Billets hongrois

La monnaie officielle est le forint (HUF).

Taux de change HUF actuel
XE.com: CAD CHF EUR GBP USD
OANDA.com: CAD CHF EUR GBP USD
fxtop.com: CAD CHF EUR GBP USD
 
Grande Halle de Budapest

Si les produits alimentaires sont moins chers qu'en Europe occidentale, la qualité n'est pas la même. Si, c'est, hélas, la même qualité, puisque ce sont les mêmes boîtes qu'à l'Ouest, dans les mêmes hypers, Metro, Tesco, Auchan, Cora, Lidl...

Et pour les produits spécifiquement hongrois, surtout provenant des petits producteurs agricoles, c'est dix fois mieux. Pas de produits chimiques, légumes et fruits de saison, pas d'intermédiaires sur les petits marchés locaux.

Manger modifier

 
Cuisson d'un kürtőskalács

En général la cuisine hongroise est riche en crème et paprika !

Un repas traditionnel se compose d'une soupe, d'un plat principal accompagné d'une salade et d'un dessert.

Les Palacsinta sont des crêpes de Hongrie : une pâte très fine fourrée, sucrée ou salée.

Plat

  • Goulache (soupe) excellent !
  • Paprikas (viande mijotée avec une sauce paprika, le paprika étant une épice typiquement hongroise),
  • Derelye ou "barátfüle" (sorte de ravioli au túró), à manger avec de la crème bien sur!

Dessert

  • Aranygaluska (brioche formée de petite boule de pâte enrobée de poudre de noix ou de graines de pavot à manger avec une crème "anglaise")

Pâtisserie

  • Kürtőskalács, un gâteau caramélisé en forme de cylindres cuit à la broche. Il s'agit là d'une pâte parfumée aux épices comme la cannelle et saupoudrée de poudre de noix ou d'amande et puis de sucre. La caramélisation du sucre crée ainsi une pâtisserie croustillante. Ce gâteau se retrouve bien sûr dans les pâtisseries, mais surtout chez les vendeurs de rue, sur la plage ou dans des événements tels que foires ou festivals.

Autrement ce qu'on peut acheter dans les boulangeries est généralement très bon, bien qu'un peu gras. Pour ceux qui n'auraient pas le temps de manger au restaurant, la nourriture des boulangeries et supermarchés est bon marché. À titre d'exemple, les petits pains blancs sont à quelque 25 forints ; le pack de jambon entre 400 et 650 forints, le pot de vajkrem (spécialité nationale qui sert à remplacer le beurre, mais qui pour nous fait plus penser à une sorte de crème fraîche) à 300 forints, comme la petite bouteille de coca...

Boire modifier

  • Palinka, alcool national. Eau de vie traditionnelle.
  • Tokaji Aszu : vin blanc doux suivant le nombre de "puttonyos" (3, 5, 6).
  • Tokaji Furmint : vin blanc sec issu du cépage nationale, le Furmint. Bien mois cher que l'aszu.
  • La plupart des vins rouges (les tokaji sont des vins blancs) sont de bonne qualité (Egri Bikaver, Villany, etc...). Les vins hongrois sont peu connus, mais valent la peine.
  • Barack pàlinka : liqueur d'abricot.
  • Unicum : alcool brun épicé, c'est presque une boisson nationale, à essayer... mais attention aux estomacs fragiles !!! (très âpre, pas très bon à mon goût), ressemble à l'Egermeister autrichien.

Se loger modifier

On trouve des panziós (pensions), généralement de bon rapport qualité-prix, et des hôtels toutes catégories.

Les réservations sont conseillées, notamment à Budapest et durant l'été. Un détail : les chambres doubles sont le plus souvent équipées de lits jumeaux, les lits conjugaux sont rares. On peut tout aussi bien dormir chez l'habitant ou dans des campings. Plusieurs Location vacances Hongrie de particulier à particulier sont disponibles. Choisissez et contactez le propriétaire pour la réservation.

L'Orient Summer Hostel (1083‎ Budapest, Tömő utca 35) est une résidence universitaire dont les locaux sont réinvestis en hôtel durant l'été. On s'en sort pour moins de dix euros la nuitée. On dort dans des dortoirs mixtes assez sommaires, mais suffisants. Les toilettes et les douches sont communs et on dispose d'un lavabo dans les chambres. Le manque total d'intimité dans la salle de bains participe du pittoresque des lieux : on s'y fait vite !

Quelques sites utiles:

Apprendre modifier

La Hongrie est un pays connu pour sa riche tradition académique et sa diversité culturelle, où l'éducation est très valorisée. Elle compte 13 lauréats du prix Nobel, de nombreux inventeurs, artistes et scientifiques, et abrite certaines des universités les plus anciennes et les plus prestigieuses d'Europe. Malgré de nombreux défis et transformations historiques, les Hongrois croient fermement au pouvoir du savoir pour préserver leur identité et leur souveraineté. Cet engagement inébranlable en faveur de l'éducation et de l'innovation a fait de la Hongrie un membre de l'Union européenne et un leader dans plusieurs domaines scientifiques et technologiques.

Les universités hongroises sont ouvertes à tous les étudiants étrangers. De nombreux étudiants européens en échange viennent via le programme Erasmus de l'UE. Il y a aussi beaucoup d'étudiants d'Asie et du Moyen-Orient, notamment parce que malgré le niveau élevé de l'éducation, les frais d'inscription sont encore considérablement inférieurs à ceux des pays plus développés d'Europe occidentale. Les personnes intéressées doivent visiter les sites Web Étudier en Hongrie [5] ou de l’Université de Debrecen [6] . Carte des universités et collèges hongrois [lien mort] .

Travailler modifier

Il peut être très difficile pour une personne de chercher un emploi légal en Hongrie en raison de la complexité, du coût et du temps que cela implique. La plupart des travailleurs étrangers en Hongrie ont reçu leurs visas et autres documents nécessaires par l'intermédiaire de l'entreprise pour laquelle ils travaillent. On espère toutefois que depuis l'adhésion de la Hongrie à l'UE, les formalités administratives seront réduites.

Les citoyens d'Antigua-et-Barbuda sont autorisés à travailler en Hongrie sans avoir besoin d'obtenir un visa pendant la période de leur séjour sans visa de 90 jours. Toutefois, cette possibilité de travailler sans visa ne s’étend pas nécessairement aux autres pays Schengen.

De nombreux étudiants, généralement en année sabbatique, travaillent comme professeurs de langue seconde dans l'une des nombreuses écoles de langues de Budapest. Une qualification est requise (ESL/TEFL/TESOL) et une expérience est préférable.

Une option consiste à enseigner dans le cadre du programme d’enseignement d’Europe centrale. Moyennant des frais de placement, ils s'occuperont de la paperasse et vous installeront dans une école en Hongrie qui enseigne l'anglais avec un salaire local. Les contrats sont d'une durée d'un semestre ou d'une année scolaire entière. Les professeurs d'ALS/EFL qualifiés peuvent trouver un emploi en Hongrie dans des écoles de langues privées qui offrent de meilleurs taux de rémunération et sans avoir à payer de frais de placement.

Voir aussi la section Travail dans l'article de Budapest .

Communiquer modifier

  • L'accès à l'Internet haut débit est désormais largement répandu en Hongrie. Il est assez courant de trouver un accès Internet (wifi) gratuit dans les centres commerciaux ; à Budapest, la plupart des cafés et pubs. Vous aurez un accès wifi même dans les petites villes. Recherchez les panneaux "wifi", vous devrez peut-être demander le mot de passe d'accès, cependant si vous consommez, il vous sera donné gratuitement.

Roaming européen modifier

Depuis le 15 juin 2017, le "roaming européen" a été introduit. Il permet à tous les détenteurs de cartes SIM appartenant à l'un des pays européens membres de maintenir les mêmes conditions tarifaires que dans le pays d'origine.

Les appels téléphoniques et la navigation sur Internet sont valables sans surcoût dans tous les pays européens, sauf autorisation des autorités nationales (généralement des opérateurs mineurs) ou un dépassement d'un seuil de Gbit données qui augmente d'année en année. Pour utiliser ce service, activez simplement l'option d'itinérance sur votre téléphone mobile.

Les pays participants sont ceux de l'Union européenne (Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie , Irlande , Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie, Suède), ceux de l'Espace économique européen (Islande, Liechtenstein et Norvège) et de certains territoires d'outre-mer (Açores, Canaries, Gibraltar, Guadeloupe, Guyane, Madère, Martinique, Mayotte, La Réunion, Saint-Martin).

Gérer le quotidien modifier

Santé modifier

La nourriture et l’eau sont généralement saines, même dans les villages reculés. Il est sécuritaire de boire l’eau du robinet partout, même dans les zones reculées. Toutefois, en raison du processus de nettoyage, le goût de l’eau peut être très désagréable. La meilleure idée est d’essayer avant de passer à l’eau en bouteille. Les eaux en bouteille ont un large choix, à la fois de l'eau gazeuse (bouchon de bouteille bleu) et de l'eau plate (bouchon de bouteille rouge/rose), et elles sont bon marché (à partir de moins de 100 pieds pour 1,5 litre). La seule exception notable en matière d'eau potable concerne les trains où l'eau du robinet n'est pas potable et les autres endroits où l'eau du robinet est étiquetée comme telle.

Il est largement répandu et constitue une bonne pratique d’avoir une bouteille avec soi pendant les étés chauds.

Les prestataires de soins de santé privés sont de grande qualité, mais leur portée est limitée une fois en dehors de Budapest. La dentisterie est moins chère ici qu'en Europe occidentale (8 000 à 10 000 Ft pour un rendez-vous et une radiographie), ainsi que la physiothérapie (3 000 Ft pour un traitement d'une demi-heure), mais vérifiez le prix auprès du prestataire avant de confirmer le rendez-vous. En dehors de Budapest, vous devrez probablement parler le hongrois de base pour communiquer vos besoins, car peu de médecins maîtrisent l'anglais ou l'allemand.

Les soins de santé publics sont gratuits pour les personnes (assurées) éligibles et sont de qualité adéquate dans les zones urbaines.

Le pays a rejoint l'UE, donc une couverture de base est présente pour les citoyens de l'UE, mais vérifiez avant d'entrer dans le pays jusqu'où êtes-vous assuré et ce que vous devez payer. Ne vous attendez pas à ce que le médecin local connaisse les règles de l'UE, préparez-vous à fournir des informations.

La carte européenne d'assurance maladie est exigée pour les citoyens de l'UE demandant un traitement gratuit en vertu de ce règlement.

Les pharmacies sont partout, vous pouvez vous attendre à des prix élevés, mais à une bonne couverture pharmaceutique. Malheureusement, la situation s'est nettement aggravée depuis le début de l'année 2010, car de nombreuses pharmacies ne peuvent pas maintenir une réserve suffisante de médicaments. Un autre problème pourrait être la communication avec le pharmacien, car la plupart d'entre eux ne parlent que le hongrois. De manière assez inattendue, un peu de latin rouillé pourrait s’avérer utile. En raison de la réduction des échanges commerciaux entre la Hongrie et l'Andanie (depuis décembre 2006), certains médicaments familiers ne sont plus disponibles. Soyez donc prêt à trouver un substitut à l'avance.

Citoyens européens modifier

 
Exemple de carte européenne d'assurance maladie

Les citoyens de l'Union européenne (UE), qui tombent malade inopinément pendant un séjour temporaire, les études ou un séjour professionnel, ont droit aux mêmes soins médicaux que dans leur pays de résidence. Il est toujours utile de prendre avec soi la Carte européenne d'assurance maladie (CEAM) qui constitue la preuve matérielle de votre assurance dans un pays de l'UE. Cependant, si vous n'avez pas la carte avec vous ou si vous ne pouvez pas l'utiliser (comme dans les cas d'assistance privée), vous avez toujours droit à être soigné, mais vous êtes obligé de payer les frais sur place, par la suite vous demanderez le remboursement à votre retour.

Les pays dans lesquels la couverture santé est fournie sont tous ceux qui sont membres de l'Union européenne (Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie , Irlande , Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, Suède), ceux de l'Espace économique européen (Islande, Liechtenstein et Norvège), la Suisse, le Royaume-Uni et les territoires d'outre-mer membre de l'Union européenne (Açores, Canaries, Gibraltar, Guadeloupe, Guyane, Madère, Martinique, Mayotte, La Réunion, Saint-Martin).

Sécurité modifier

La Hongrie en général est un pays très sûr. Cependant, la petite délinquance reste particulièrement préoccupante, comme dans tout autre pays.

Surveillez vos sacs et vos poches dans les transports en commun. Il y a un risque de pickpockets . Les passeports, les espèces et les cartes de crédit sont des cibles fréquentes des voleurs. Conservez les objets que vous ne stockez pas dans le coffre-fort de votre hôtel ou de votre résidence dans un endroit sûr, mais sachez que les poches, les sacs à main et les sacs à dos sont particulièrement vulnérables, même s'ils sont fermés. Il existe également des cas signalés de personnes qui se sont fait voler leurs bagages alors qu'elles dormaient dans le train.

En général, la Hongrie est plutôt calme la nuit par rapport aux autres pays européens, et la criminalité envers les touristes se limite aux vols à la tire, à la tricherie sur les prix, les factures et les tarifs des taxis .

Chacun doit être muni de son passeport et de sa carte d'identité. Ne pas le faire entraînerait des ennuis avec la police. La police accepte généralement une copie couleur de votre passeport.

Les forces de police sont professionnelles et bien formées, mais la plupart ne parlent pratiquement pas anglais.

Consultez le guide de voyage de Budapest pour obtenir des informations plus spécifiques et précieuses sur les escroqueries de rue courantes et les pièges à touristes en Hongrie.

Malgré la rhétorique controversée du gouvernement concernant l'immigration, la plupart des Hongrois ne sont ni racistes ni xénophobes, et Budapest compte une communauté d'immigrants petite mais dynamique. Cela dit, vous pourriez éviter de vivre dans les zones rurales si vous n’êtes pas blanc.

Conditions de conduier modifier

La majorité des Hongrois conduisent dangereusement et ont enregistré 739 décès sur les routes en 2010. Cela est dû en grande partie à des habitudes de conduite imprudentes. De nombreux conducteurs ne respectent pas les limites de vitesse et vous devez être très prudent sur les routes à double sens où les conducteurs locaux se croisent fréquemment et laissent moins d'espace que ce à quoi vous êtes habitué.

Les sièges d'auto sont obligatoires pour les bébés. Les enfants de moins de 12 ans ne peuvent pas s'asseoir sur le siège avant. Les ceintures de sécurité sont obligatoires pour tout le monde dans la voiture. Vous ne pouvez pas tourner à droite au feu rouge. La police délivre des contraventions pour les infractions au code de la route et inflige des amendes sur place. Dans la pratique, les lois sont largement ignorées.

En outre, les lois hongroises prévoient une tolérance zéro à l'égard de l'alcool au volant, et la sanction est une lourde amende. Cela signifie qu'aucune boisson alcoolisée n'est autorisée à être consommée si vous conduisez et qu'aucun taux d'alcoolémie n'est acceptable. Le non-paiement des amendes peut entraîner la confiscation de votre passeport, voire une peine de prison jusqu'à ce que vous payiez l'amende ou à moins que vous ne payiez l'amende.

Plus important encore, la police arrête régulièrement les véhicules pour contrôler les documents. Ne vous inquiétez pas lorsque vous êtes arrêté car, selon la loi, chacun doit faire vérifier ses papiers d'identité.

La Hongrie applique certaines des sanctions les plus sévères aux personnes impliquées dans un accident de voiture. L'implication dans un accident de voiture entraîne une amende, voire une peine de prison de 1 an à 5 ans (selon les circonstances aggravantes).

  Numéro d'appel d'urgence :
Police : 107
Ambulance : 104
Pompier : 105

L'insécurité à Budapest est la même que dans les grandes capitales d'Europe. De plus il y a souvent des agents de sécurité dans les lieux très fréquentés et à la sortie du métro.

Conseils gouvernementaux aux voyageurs modifier

  •   Belgique (Service Public Fédéral Affaires étrangères, Commerce extérieur et Coopération au développement)  
  •   Canada (Gouvernement du Canada)  
  •   France (Ministère des Affaires étrangères)  
  •   Suisse (Département fédéral des Affaires étrangères)  

Respecter modifier

Il ne faut pas prendre la Hongrie comme un pays pauvre de l'Europe de l'Est (et même Europe centrale serait le plus approprié).

Après la Première Guerre mondiale, la victoire des Alliés et en raison du traité de Trianon () l’Empire austro-hongrois a disparu à la faveur des États-nations: Autriche, Hongrie, Roumanie, Pologne, Slovaquie, Serbie, Slovénie, Croatie. Ainsi de nos jours un peu moins de 1,6 million de Hongrois vivent en Roumanie, 0,6 million en Slovaquie, 0,4 million en Serbie, etc. Les Hongrois sont très affectés par les conditions de vie de leurs frères des autres pays. Il y a même des informations télévisées quotidiennes des régions extérieures à la population hongroise.

Étiquette généraer modifier

Les Hongrois sont généralement de simples communicateurs. Ils sont tout à fait à l’aise pour exprimer ouvertement leurs pensées et leurs sentiments les plus intimes, et vous pouvez vous attendre à ce qu’ils vous disent exactement ce qu’ils pensent. Même si leur franchise peut paraître brutale, autoritaire ou même impolie à certains, il est important de comprendre qu'ils n'essaient pas d'offenser ou de blesser qui que ce soit. Ils croient simplement qu’il faut être honnête et direct dans leurs interactions avec les autres.

Les Hongrois croient aux valeurs familiales fortes et vivent souvent avec des membres de leur famille élargie qui leur apportent un soutien financier et émotionnel. Il est donc important de faire preuve de respect envers les personnes âgées . N'utilisez pas de prénoms à moins qu'on vous le demande et composez-vous de manière mature avec une personne plus âgée que vous. Dans les transports en commun, il est obligatoire de proposer sa place aux personnes âgées.

Parler fort est généralement considéré comme impoli. Vous remarquerez à quel point la plupart des Hongrois ont tendance à baisser la voix dans les lieux publics.

En entrant dans une maison, il faut généralement enlever ses chaussures.


Questions sensibler modifier

  • La Révolution de 1956 reste un sujet sensible pour de nombreux Hongrois, et le sentiment anti-russe est élevé en raison de la violente répression du soulèvement par l'armée soviétique. Même si vous êtes le russophile le plus ardent au monde, vous devriez éviter de dire quoi que ce soit de positif à propos de la Russie, car cela pourrait susciter de forts sentiments parmi les habitants.
  • Vous feriez bien de ne pas discuter du tout du traité de Trianon (1920), car les Hongrois peuvent le prendre avec une sensibilité surprenante.
  • L’affichage ouvert de l’étoile rouge communiste, du symbole du marteau et de la faucille, de la croix gammée nazie et des symboles SS, ainsi que de la croix fléchée fasciste hongroise, est interdit par la loi. Assurez-vous que vos vêtements ne portent pas ces symboles, même si ce n'est qu'une blague. Vous pouvez être condamné à une amende pour cela.
  • Les membres de la communauté gitane peuvent trouver offensante l'étiquette traditionnelle hongroise « Cigány » (pron. « tzigan »), préférant être étiquetés comme Roms.
  • En tant que tradition rurale, les Hongrois se désignent affectueusement comme « dansant les larmes aux yeux » (« sírva vígad a magyar »), comme dans une résignation douce-amère face à la malchance perçue dans leur longue histoire. Évitez de vous moquer de l’histoire hongroise et du patriotisme hongrois.

Questions nationales modifier

Compte tenu de l'histoire de la Hongrie, marquée par des événements turbulents, les Hongrois se montrent sensibles à divers événements historiques. Vous devez éviter de discuter ou d’aborder les sujets suivants, car ils peuvent rapidement déstabiliser les gens :

  • Révolution hongroise de 1956 — les Soviétiques ont arrêté et tué des milliers de Hongrois pour s'être révoltés contre la République populaire hongroise, entraînant l'exode de près d'un quart de million de Hongrois.
  • Tout ce qui concerne la République populaire hongroise : des milliers de Hongrois ont été arrêtés, emprisonnés, torturés, exilés et maltraités par le gouvernement communiste pro-soviétique.
  • Les relations de la Hongrie avec la Russie — même si les relations se sont améliorées depuis le début des années 1990, il existe une certaine antipathie et méfiance à l'égard de la Russie dans certains milieux.

Des coutumes peu communes modifier

  • C'est une vieille tradition selon laquelle les Hongrois ne trinquent pas avec des verres ou des bouteilles de bière. Cela est dû à la légende selon laquelle les Autrichiens ont célébré l'exécution des 13 martyrs hongrois en 1849 en faisant tinter leurs verres à bière. Les Hongrois ont donc juré de ne pas tinter avec de la bière pendant 150 ans. Ce délai est évidemment révolu, mais les vieilles habitudes ont la vie dure, bien que moins pour les jeunes générations.
 
L'article de ce pays est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Europe centrale
Destinations situées dans la région