quartier de Bruxelles, en Belgique
Eurasie > Europe > Benelux > Belgique > Bruxelles > Pentagone > Quartier des Sablons (Bruxelles)

Le quartier des Sablons est un quartier du Pentagone qui, lui-même, est le quartier central de la ville de Bruxelles.

Quartier des Sablons
​((nl) Zavel buurt)
La place du Petit Sablon et l'église Notre-Dame du Sablon.
La place du Petit Sablon et l'église Notre-Dame du Sablon.
Information
Pays
Ville
Quartier
Code postal
Localisation

ComprendreModifier

Au XVIIe siècle, c'était le quartier des aristocrates, dont certains palais et hôtels particuliers subsistent toujours, il est devenu, depuis la deuxième moitié du XXe siècle celui des antiquaires, des marchands d'art et des galeristes.

VoirModifier

 
La tour d'angle dite « tour Anneessens ».
  • 1 Tour Anneessens   Boulevard de l'Empereur, 36 (bus 27 95, arrêt « Grand Sablon »)   visible en permanence.   gratuit. – Construite au début du XIIIe siècle, elle est un des vestiges les mieux conservés de la première enceinte de Bruxelles. Elle doit son nom au doyen d'un des corps de métier de Bruxelles, François Anneessens, qui y fut enfermé avant d'être décapité sur la Grand-Place en 1719.
  • 2 Rue de Rollebeek   (bus 27 95, arrêt « Grand Sablon ») – Cette petite rue piétonne bordée de restaurants, de cafés et de salons de thé possède cinq belles façades (n° 1 à 9) du XVIIe siècle et plus particulièrement, au n° 7, un portail en style baroque daté de 1630.
  • Les deux Sablons   (trams 92 93, arrêt « Petit Sablon » - bus 27 95, arrêt « Grand Sablon ») – Sablon vient du néerlandais Zavelpoel (« bassin de sable ») à cause du marécage sablonneux qui occupait la moitié nord de l'actuelle place du Grand Sablon jusqu'en 1615. Lorsque les Bruxellois parlent de la place du Grand Sablon, en général, ils omettent le qualificatif « grand » et énoncent simplement « Sablon ». Par contre, ils n'omettent jamais le qualificatif « petit » à propos de la place du Petit Sablon, sinon ils en parlent comme étant le « Square du Sablon ».
    • 3 Place du Grand Sablon  – Cette place existe depuis le XIIe siècle et servit jusqu'en 1754 de marché aux chevaux mais on y pratiquait également les exécutions comme la décapitation massive de 18 membres de la moyenne noblesse le 1er juin 1568. Au XVIIe siècle, les archiducs Albert et Isabelle d'Autriche, alors souverains des Pays-Bas Espagnol et ayant leur cour à Bruxelles, participent souvent à des fêtes ou à des concours donnés sur la place. Du XIXe jusqu'à la fin de la première moitié du XXe siècle, la place est consacrée à la pratique de la balle pelote. Actuellement, si bien que vouée à la gastronomie et aux arts, elle est devenue un vaste parking. Plusieurs manifestations s'y déroulent toujours comme le marché des antiquaires chaque week-end, le départ du cortège de l'Ommegang en juin-juillet ou celui de la Saint-V chaque 20 novembre. À voir, la fontaine de Minerve datant de 1751 en remplacement d'une fontaine plus ancienne datant de 1661. À voir aussi quelques belles façades anciennes des XVIe au XVIIIe siècles dont celle du n° 49 millésimée « 1567 » ainsi que celle, en style Beaux-Arts, du n° 40 datant de 1920 et actuellement la salle de vente Pierre Bergé & Associés.
La place du Grand Sablon. 
Le pignon du no 15. 
Les façades des nos 38 et 39. 
La façade du no 40. 
La façade du no 49. 
  • 4 Impasse Saint-Jacques  – Une des nombreuses et pittoresques impasses que compte le « Pentagone ». Elle débute sous une travée voutée au n° 2 de la place du Grand Sablon et se termine, après une soixantaine de mètres et avoir côtoyé trois galeries d'antiquaire, par une placette arborée.
  • 5 Église Notre-Dame du Sablon   Rue des Sablons   pour l'intérieur, en dehors des cultes, le samedi et le dimanche de h - 18 h.   gratuit. –   (entrée par la rue de la Régence). Bâti en remplacement d'un lieu de culte érigé au XIIIe siècle et voué à « Notre-Dame des Victoires », la construction du sanctuaire actuel débuta au XVe siècle et pris près d'un siècle. Véritable chef-d’œuvre de l'art gothique flamboyant, classée au patrimoine majeur de la Région de Bruxelles-Capitale et magnifiquement restaurée entre 1999 et 2009, l'église Notre-Dame du Sablon est, certes, la plus belle église de Bruxelles. Il est difficile de citer un trésor contenu par rapport à un autre, tant l'ensemble est un trésor..
Vue depuis la rue de la Régence. 
Autre vue depuis la rue de la Régence. 
Vue du vaisseau central vers l'abside. 
Fresques blasonnées sur les murs du transept Sud. 
L'orge de jubé. 
D'autres photos de l'église Notre-Dame du Sablon sur Wikimedia Commons « Église Notre-Dame du Sablon (Brussels) ».
  • 6 Place du Petit Sablon (Square du Sablon)  –     À la fois square et jardin au charme romantique, le parc fut aménagé en 1879 par l'architecte Henri Beyaert à l'emplacement de l'ancien cimetière paroissial de l'église Notre-Dame du Sablon. Le centre est occupé par la fontaine des comtes d'Egmont et de Hornes symboles de la résistance à la tyrannie espagnole au XVIe siècle. Initialement devant la maison du Roi à la Grand-Place, à l'emplacement où avait été dressée en 1568 l'estrade qui servit à leur décapitation, elle fut déplacée ici en 1879 pour permettre le réaménagement des lieux. La fontaine est entourée de dix statues disposées en hémicycle représentant des hommes politiques, des savants ou des artistes du XVIe siècle. Le square est entouré par 48 piliers de pierre ornés chacun d'un décor original et supportant les statues d'un des 48 anciens métiers de Bruxelles. Ces piliers sont reliés par des grilles en fer forgé aux motifs tous différents. À remarquer, la statue à gauche de l'entrée de gauche dont l'effigie est celle d'Henri Beyaert. Autour du parc se dresse un ensemble de maisons du XIXe siècle siècle, la plupart de style néo-classique ; seule celle du n° 9, la maison dite « Au Roy d'Espagne », date du XVIIe siècle. À l'arrière du parc, se trouve le portail d'entrée et la cour d'honneur du Palais d'Egmont qui ne se visite pas contrairement à son parc dont l'entrée est située un peu plus au sud dans la rue aux Laines.
Le square vu depuis la rue de la Régence. 
Une des 48 statues des métiers (celle à l’effigie d'Henri Beyaert). 
Fontaine des comtes d'Egmont et de Horne. 
L'auberge du Roy d'Espagne. 
Le palais d'Egmont. 
 
La plaque commémorative apposée au n° 35 de la rue de Ruysbroeck, où se trouvait l'imprimerie Wellens.
  • 7 Rue de Ruysbroek (trams 92 93, arrêt « Petit Sablon » ou « Royale » - bus 27 95, arrêt « Grand Sablon ») – Déjà citée au XIIIe siècle, cette rue longeait le ruisseau éponyme (ruysbroek signifie « ruisseau du marais » en dialecte brabançon) qui formait le fossé de la première enceinte de Bruxelles. Havre de paix au milieu de la ville, elle possèdent quelques belles façades du début du XVIIIe siècle (au n°29 et dans la partie entre la rue Sainte-Anne et la rampe vers la rue de la Régence). Au n° 35, une plaque rappelle que c'est là que se trouvait l'imprimerie Wellens où fut imprimer le faux Soir du 9 novembre 1943.
    • Faux Soir     – Le contexte et l'histoire de la parution du faux Soir.
 
Le passage de Milan, un des deux accès au parc d'Egmont.
 
L'orangerie.
  • 8 Parc d'Egmont   Boulevard de Waterloo et rue aux Laines (métros 2 6, station « Louise » - trams 92 93, arrêt « Petit Sablon » ou « Poelaert »)   gratuit. –   D'une superficie d'1,5 hectares, le parc paysager d'Egmont est peu connu des Bruxellois eux-mêmes. Enclavé dans un îlot urbain, il est le seul ainsi dans la ville de Bruxelles, il est accessible uniquement par trois points d'accès : soit par la rue aux Laines, entre les n° 32 et 34, via le passage Marguerite Yourcenar qui évoque la mémoire de l'auteur, né à Bruxelles en 1903, par le biais de quatorze citations tirées de son roman l’Œuvre au noir gravées dans la pierre, soit par une arcade voutée sous le n° 31 du boulevard de Waterloo (passage de Milan), soit via un passage entre les n° 10 et 12 de la rue du Grand Cerf. Cet enclavement en fait un havre de paix en bordure des tonitruants boulevards de la « petite ceinture ». Il ne manque pas non plus de charme avec son orangerie située au milieu du parc et construite entre 1830 et 1839 ; avec sa glacière, dont l'existence est déjà mentionnée en 1752, nichée sous un tumulus et qui servait jadis à stocker, pour le palais d'Egmont, la glace récoltée en hiver et utilisée en été ; avec le Groote Pollepel, c'est-à-dire « Grande Cuiller à Pot » en néerlandais, situé près de l'entrée de la rue du Grand Cerf et qui est un ancien réservoir à eau déplacé ici de son emplacement initial qui était la rotonde de l'actuelle galerie Ravenstein ; avec ses six colonnes ioniques placées sur un muret en exèdre, provenant du palais d'Egmont et remontées ici après l'incendie qui ravagea le palais en 1892 ; enfin avec la statue de Peter Pan qui est une copie de celle de Kensington Gardens à Londres et offerte par son sculpteur, George Frampton, après la Première Guerre mondiale.
  • 9 Place Poelaert   (métros 2 6, station « Louise » - trams 92 93, arrêt « Poelaert ») –   Avec ses 7,75 hectares, c'est la plus grande place de la Région bruxelloise. Elle sert aussi d’immense parvis au palais de justice tandis qu'un ascenseur urbain, dans son coin le plus à l'ouest, la relie directement au quartier des Marolles qu'elle surplombe de soixante-trois mètres. À gauche de cet ascenseur un déambulatoire équipé d'une table d'orientation de bronze et d'une longue-vue permet au visiteur d'observer un des rares panoramas urbains au niveau du sol sur la capitale. Au sud de ce déambulatoire se dresse, depuis 1935, l'imposant et théâtral Monument national à l'Infanterie Belge   en granit et en bronze. Dans le coin le plus à l'est, le plus modeste Monument de la reconnaissance britannique à la Nation belge   érigé en 1923 mais déplacé, ici, depuis la rue des Quatre Bras en 1950.
    • 10 Palais de justice     Place Poelaert   du lundi au vendredi de h - 17 h.   gratuit. –   payant.   (entrée par la porte cochère à gauche des grands escaliers). Construit entre 1866 et 1883 selon les plans de l'architecte bruxellois Joseph Poelaert, le palais de justice, avec sa surface bâtie de 26 000 m2 et sa hauteur totale de 116 mètres, fut le plus grand bâtiment jamais construit au XIXe siècle (il est plus vaste que la basilique Saint-Pierre de Rome). La salle des pas perdus est également exceptionnelle par ses dimensions : 80 mètres de long, 50 mètres de large pour 80 mètres de haut à la base de la coupole dont l'intérieur est visible depuis le dallage de la salle. Le grand escalier fait, lui, 82 mètres de long et comporte 125 marches. Son architecture néo-classique cache une structure mettant en œuvre les techniques industrielles les plus performantes au moment de sa conception. Pour la petite histoire, d'une part, Joseph Poelaert, qui était marollien, à cause de la démesure de son œuvre fut surnommé par ses concitoyens de schieven architek ce qui peut être traduit par « architecte de travers ». Ces deux mots restent, en marollien, une injure signifiant « malade mental ». D'autre part, la légende veut aussi que Poelaert soit mort de folie parce que dépassé par la disproportion de la construction alors qu'en réalité il est décédé d'une congestion cérébrale en pleine tâche.
LeMonument national à l'Infanterie Belge
L'ascenseur et une partie du panorama urbain. 
Le palais de justice vu depuis la rue de la Régence. 
La coupole du palais de justice depuis la salle des pas perdus. 
Une partie de la structure métallique de la coupole. 
  • 11 Musée juif de Belgique       Rue des Minimes, 21 (bus 27 95, arrêt « Grand Sablon »),   +32 2 5121963, courriel :   du mardi au dimanche de 10 h - 19 h.   adulte : , moins de 18 ans et plus de 65 ans : , enfant de moins de 12 ans : gratuit, 1er dimanche du mois : gratuit pour tous.. – Ce musée, qui a ouvert ses portes en 2005, rassemble une vaste collection d'objets de tradition juive provenant essentiellement d'Europe, d'Asie et d'Afrique et dont les plus anciens remontent au XVIIIe siècle. Les objets plus récents proviennent essentiellement des régions à l'est du Rhin et des pays du pourtour du bassin méditerranéen. Les collections comportent environ 750 objets et artéfacts rituels, 1 250 œuvres d'artistes, 20 000 photographies, 5 000 affiches mais aussi des CD, des disques et des cassettes. La bibliothèque totalise, quant à elle, 25 000 ouvrages et publications diverses.
  • 12 Musée de l'érotisme et de la mythologie (MEM)     Rue Sainte-Anne, 32 (bus 27 95, arrêt « Grand Sablon »),   +32 2 5140353, courriel :   lundi, jeudi et vendredi de 14 h - 19 h, samedi et dimanche de 13 h - 17 h 30.   10 . – Ouvert depuis le 14 février 2012, jour de la Saint-Valentin, le musée présente au moyen d’œuvres d'art, un aperçu de l'art érotique de l'Antiquité à nos jours.

FaireModifier

  • 1 Marché des antiquaires du Sablon   Place du Grand Sablon (trams 92 93, arrêt « Petit Sablon » - bus 27 95, arrêt « Grand Sablon »),   +32 475 443619 (téléphone portable), courriel :   le samedi de h - 17 h, le dimanche de h - 14 h. – Depuis 1960, les antiquaires du quartier y achètent, y exposent et y vendent certaines de leurs pièces.

AcheterModifier

  • 1 Pierre Marcolini Chocolatier     Rue des Minimes, 1,   +32 2 5141206, +32 2 2479950   les lundi, mardi, mercredi et dimanche : de 10 h - 19 h, les jeudi et vendredi : de 10 h - 20 h.   prix des boites de pralines et prix des tablettes. – Assurément, avec Jean Galler, un des deux meilleurs maîtres chocolatiers de Belgique. Il reçoit le premier prix national du Mérite artistique en 1988, il est nommé premier pâtissier glacier de Belgique en 1991 et remporte la coupe du monde de la pâtisserie en 1995 ainsi que la coupe européenne de pâtisserie en 2000.
  • Antiquités et objets d'art  – La place du Grand Sablon et les rues adjacentes comptent nombres d'antiquaires et galeristes de réputations internationales. Outre l'activité de leur magasin ou de leur galerie, ils organisent chaque samedi et dimanche le marché des antiquaires.

MangerModifier

Les restaurants sont classés par type de cuisine puis par ordre alphabétique.

Cuisine de brasserieModifier

  • 1 Comics Café   Place du Grand Sablon, 8,   +32 2 5131323   du mercredi au dimanche de 11 h - 24 h.   entre 20 et 30 . – Restaurant sur le thème de la BD. 200 places mais il vaut mieux réserver. Cuisine de brasserie, spécialité de hamburgers cuits au gril (certainement les meilleurs de Bruxelles). Bar-salle de lecture, terrasse.
  • 2 L’Entrée des Artistes   Place du Grand Sablon, 42,   +32 2 5023161   tous les jours de h 30 - 24 h.   la carte. – Cuisine de brasserie avec des spécialités belges.
 
L'Estrille du Vieux Bruxelles.
  • 3 L'Estrille du Vieux Bruxelles   Rue de Rollebeek, 7,   +32 2 5125857   tous les jours de 12 h - 14 h 30 et 19 h - 22 h (vendredi et samedi jusque 22 h 30, dimanche jusque 21 h 30).   la carte, menus entre 29 et 45 . – Réservation plus que recommandée. Cuisine de brasserie belge, plats pour enfants. Cour aménagée en terrasse à l'arrière.
  • 4 Lola   Place du Grand Sablon, 33,   +32 2 5142460, courriel :   lundi au vendredi de 12 h - 14 h 30 et 19 h - 23 h, samedi et dimanche de 12 h - 23 h.   la carte. –   au guide Gault et Millau 2014. Réservation plus que recommandée. Cuisine de brasserie.
  • 5 Skievelat     Rue Joseph Stevens, 16-18,   +32 2 5022512, courriel :   tous les jours de 12 h - 13 h 30 et 18 h - 24 h, fermé le dimanche midi.   la carte. – Réservation obligatoire. Cuisine de brasserie avec des spécialités belges.

Cuisine françaiseModifier

  • 6 JB     Rue du Grand Cerf, 24,   +32 2 5120484   fermé le samedi midi, le dimanche et les jours fériés.   la carte, menus à 37 et 49 . – Cuisine classique française. Classé « Bib Gourmand » dans le guide Michelin 2015

Cuisine italienneModifier

  • 7 Ars Vinorum   rue de la Reinette, 6,   +32 2 503 39 33, courriel :  – Restaurant italien et Œnothèque. Fait également épicerie fine.
  • 8 Senza Nome   Place du Petit Sablon, 1,   +32 2 2231617   lun.- ven. : 12 h - 13 h 30 et 19 h - 21 h, sam. : 19 h - 21 h.   plat principal entre 48  et 55 , menus à 50  (uniquement le midi), 90  et 120 . –   (1 marche à l'entrée). Cuisine italienne   au guide Michelin 2019
  • 9 Toscana 21 Rue de Rollebeek, 21,   +32 2 5023621   fermé le lundi et le mardi midi.   entre 25 et 40 . – Cuisine italienne et spécialités toscanes. Terrasse devant le restaurant en été (il vaut mieux réserver), salle de banquet.

Cuisine slaveModifier

  • 10 Les Nouveaux Russes     Rue Haute, 4,   +32 2 5135565   du jeudi au samedi de 19 h - 23 h.   ± 40 . – Cuisine et décor typiquement russe.

Cuisine fusionModifier

  • 11 Wy     Rue de Bodenbroek, 22,   +32 2 4004263   du lundi au samedi de 11 h 30 - 20 h.   menu 5 plats à 75 . – Cuisine gastronomique de fusion.   au guide Gault et Millau 2014 et un des 14   du guide Michelin 2015 dans la Région de Bruxelles-Capitale.

Spécialités de la merModifier

  • 12 L’Écailler du Palais Royal   Rue Bodenbroek, 18-20,   +32 2 5128751   du lundi au samedi de 12 h - 14 h 30 et 19 h - 22 h 30 (fermé les jours fériés).   la carte. –   au guide Gault et Millau 2014. Cuisine centrée sur les produits de la mer. Dans une maison de la fin du XVIIe siècle.

Salon de thé, glacier, sandwicherieModifier

  • 13 L'Orangerie du Parc d'Egmont   parc d'Egmont,   +32 2 5139948   du dim.- ven. : 10 h 30 - 16 h 30.   la carte, moins de 25 . – Brunch, viennoiseries, salades variées. Vaste terrasse arborée.
 
La vitrine du pâtissier-chocolatier Wittamer.
  • 14 Le Pain Quotidien     Rue des Sablons, 11,   +32 2 5135154, courriel :   lundi au vendredi de h 30 - 19 h, samedi et dimanche de h - 19 h. – Un des salons de dégustation et tables d’hôte de cette entreprise de boulangerie-pâtisserie qui ne travaille qu'avec des produits bio.
  • 15 Wittamer   Place du Grand Sablon, 12-13,   +32 2 5123742, courriel :   du mercredi au dimanche de h - 18 h.   tarifs. –   La maison Wittamer est installée au n° 6 de la place du Grand Sablon depuis 1910 et l'actuel patron (Henri III) est la quatrième génération. Au n° 12-13, Boulangerie-pâtisserie faite maison (certainement les meilleures pâtisseries de Bruxelles), salon de dégustation. Au n° 6, boutique de vente des macarons et des pralines artisanaux faits maison.

Boire un verre / SortirModifier

  • 1 Crosly   Boulevard de l'Empereur, 36-40,   +32 2 5120874, courriel :   ouvert tous les jours de h - 23 h. – Bowling de 25 pistes, jeux laser (Q-Zar laser game), petite restauration (la carte)
  • 2 Karaoké Bar Sablon   Rue Sainte-Anne, 34,   +32 2 5124094   du mercredi au samedi à partir de 21 h. – Karaoké avec des milliers de titres en huit langues dont près de 7 300 titres en français et plus de 20 000 titres en anglais.
  • 3 Hortense Spirits & Cocktails   Rue des Sablons, 7,   +32 2 5144347   tous les jours de 19 h - h. – Bar dans une cave voutée. Spécialité de cocktails.
  • 4 Casa Sablon (la Casa del Bacardí)     Rue Sainte-Anne, 38,   +32 477 365828   lun.- jeu. : 16 h 30 - h 00, ven. : 16 h 30 - h 00, sam. : 18 h 30 - h 00. – Mojito’s, cocktails et tapas.

Se logerModifier

  • 1 Auberge de jeunesse Bruegel     Rue du Saint-Esprit, 2,   +32 2 5110436, courriel : chambre disponible à partir de de 14 h - h, à libérer avant 10 h.   Bon marché. –   payant.     (deux chambres équipées). 135 lits dans 48 dortoirs, 26 chambres doubles, 22 chambres quadruples. Jardin intérieur-terrasse, bar et discothèque, parking pour vélos.
  • 2 Villa Sablon   Rue Sainte-Anne, 26,   +32 477 813781 (téléphone portable), courriel :   entre 100 et 180  (petit déjeuner non compris). – Maison d’hôte avec une chambre double et deux suites.
  • 3 Exe Sablon (Eurostar Sablon)   Rue de la Paille, 2-8,   +32 2 5136040, courriel :   Prix moyens. –   gratuit.. 32 chambres dont certaines pour fumeur ou communicantes. Sauna, salle de remise en forme. Bar, buffet petit déjeuner.
 
The Hotel.
  • 4 NH Du Grand Sablon   Place du Grand Sablon, 2-4,   +32 2 8081851, courriel : chambre disponible à partir de 15 h, à libérer avant 12 h.   Prix moyens (à partir de 79 , offre à partir de 49 ). –   gratuit.. 196 chambres dont certaines pour fumeur ou en suite. Animaux autorisés, parking intérieur (25  la nuit), 8 salles pour conférence ou banquet. Restaurant à cuisine italienne.
  • 5 The Hotel     Boulevard de Waterloo, 38,   +32 2 5041111, courriel :   Luxe. –       gratuit.. 421 chambres et suites. Salon-bar panoramique au 24e étage, sauna et salle de remise en forme, 130 places dans un parking intérieur. Restaurant à cuisine française (la carte).

Gérer le quotidienModifier

Situation des distributeurs automatiques de billets de banque. Pour leur fonctionnement, référez-vous à la section « Distributeurs de billets » de l'article sur la Belgique.

  • 1 Delta Lloyd Rue Haute, 30   24h/24. – Terminal extérieur et plusieurs terminaux intérieurs.
  • 2 BNP Paribas Fortis Rue des Petits Carmes, 19   24h/24. –   gratuit. (bnppf_Free_WIFI). Terminal extérieur avec guidance vocale. Aussi pour cartes de crédit.
  • 3 ING Rue de la Régence, 20   de h - 23 h 30. – Terminaux intérieurs avec guidance vocale. Aussi pour cartes de crédit.
  • 4 BNP Paribas Fortis Rue Joseph Stevens, 2   24h/24. –   gratuit. (bnppf_Free_WIFI). Terminaux intérieurs avec guidance vocale. Aussi pour cartes de crédit.
 
L'article de ce quartier est un guide. Il fournit une information de qualité sur les hôtels, restaurants, attractions et comment y accéder. Développez-le et faites-en un article étoilé !
Liste complète des autres articles de la région : Pentagone