municipalité de la Côte-Nord (Québec, Canada)

Blanc-Sablon est la municipalité située la plus à l'est du Québec au Canada.

Blanc-Sablon
Bâteau de pêche à Blanc-Sablon
Informations
Pays
Région
Superficie
Population
Préfixe téléphonique
Localisation
Site touristique

ComprendreModifier

 
Vue de Terre-Neuve au large du détroit de Davis à partir de Blanc-Sablon

Blanc-Sablon est une municipalité de la Basse-Côte-Nord situé sur la rive nord du golfe du Saint-Laurent près de l'entrée du détroit de Belle Isle. Elle est bordée par le Labrador à l'est. Avec une population de plus de 1 100 habitants, il s'agit de la municipalité la plus peuplée de la municipalité régionale de comté du Golfe-du-Saint-Laurent. La municipalité de Blanc-Sablon est en fait composé de trois localités : le village de Blanc-Salon, à l'est, le village de Lourdes-de-Blanc-Sablon, au centre, et le village de Brador, à l'ouest. Le village de Blanc-Sablon se situe sur la baie de Blanc-Sablon. De son côté, le village de Lourdes-de-Blanc-Sablon est la plus grande communauté de la municipalité et est situé sur la péninsule qui sépare les baies de Brador et de Blanc-Sablon. Il comprend l'aéroport L'endroit est également appelé Longue-Pointe. Finalement, le village de Brador se situe sur la côte est de la baie éponyme à 7 km du village de Lourdes-de-Blanc-Sablon. Autrefois, il était connu sous le nom de Fort Pontchartrain.

HistoireModifier

Les premiers explorateurs européens ont désigné l'endroit « blanc sablon » en raison du sable fin qu'on y trouvrait, « sablon » signifiant « sable » en vieux français. Jacques Cartier mentionne le nom de l'endroit dès son premier voyage en 1534. Ainsi, il est possible qu'il se soit inspiré de l'anse des Blancs-Sablons à Saint-Malo en France d'où il est natif. Les pêcheurs basques et portuguais fréquentaient déjà la région durant les XVIe et XVIIe siècles. Les premiers colons canadiens-français et acadiens sont arrivés vers le début du XIXe siècle.

AllerModifier

En avionModifier

  • 1 Aéroport Lourdes-de-Blanc-Sablon (IATA : YBX)     (à 3,7 km au nord du village) – Aéroport avec des vols réguliers à partir du reste de la Côte-Nord et du Labrador.
Compagnie aérienne Destinations
Air Labrador       Chevery, Kegaska, La Romaine, La Tabatière, Natashquan, Saint-Augustin, Sept-Îles, Saint-Anthony, Tête-à-la-Baleine
PAL Airlines (Provincial Airlines)       Goose Bay, Saint-Anthony, Saint-Jean de Terre-Neuve


En bateauModifier

En voitureModifier

  Blanc-Sablon est situé sur la route provinciale 138. Cependant, ne vous y méprenez pas, le village n'est pas relié au reste du réseau routier du Québec, incluant le reste de la route 138 sur la Côte-Nord. Il est accessible en voiture en provenance de l'ouest à partir du Labrador, la route 138 y devient la route 510 qui permet de rejoindre la route Translabradorienne.

Pour vous rendre à Blanc-Sablon en voiture à partir du reste du Québec, il faut donc emprunter la route 389 à partir de Baie-Comeau sur 394 km jusqu'à Wabush au Labrador, puis, poursuivre sur la route Translabradorienne, c'est-à-dire la route 510, sur 1 128 km pour atteindre la frontière entre le Labrador et le Québec. Ensuite, il suffit de suivre la même route qui devient la route 138 au Québec pour se rendre à Blanc-Sablon. Cela correspond donc à un trajet total de 1 722 km entre Baie-Comeau et Blanc-Sablon.

En utilisant les traversiers, à partir de Sept-Îles, il faut prendre la route 138 jusqu'à Natashquan. À partir de là, on peut embarquer sur le Relais-Nordik pour une nuit et deux jours pour se rendre jusqu'à Natashquan.

CirculerModifier

VoirModifier

FaireModifier

AcheterModifier

MangerModifier

Boire un verre / SortirModifier

Se logerModifier

CommuniquerModifier

Gérer le quotidienModifier

Aux environsModifier

 
L'article de cette ville est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Basse-Côte-Nord