Staraïa Roussa (en russe: Старая Русса) est une petite ville historique au centre de l'oblast de Novgorod, depuis longtemps localement réputée pour les eaux minérales de sa station de balnéothérapie, mais elle est beaucoup plus connue parmi les voyageurs internationaux comme la résidence d'été de Dostoïevski, et son inspiration de la cité pour créer la ville fictive de Skotoprigonievsk dans « Les Frères Karamazov ».

Staraïa Roussa
Staraya Russa asv2018-07 various09 SobornayaSq3.jpg
Informations
Pays
Superficie
Population
Densité
Code postal
Fuseau
Localisation
Site officiel

ComprendreModifier

Staraïa Roussa a probablement été fondée vers le milieu du Xe siècle, mais apparaît pour la première fois dans des chroniques de l'année 1076. C'est alors l'une des trois principales villes de la république de Novgorod, aux côtés de Pskov et Ladoga. Son nom remonte à l'époque des Varègues, qui s'appelaient eux-mêmes Rous. Staraïa Roussa contrôlait des routes commerciales importantes menant de Polotsk à Novgorod et Kiev.

Les constructions de Roussa étaient en bois et furent entièrement brûlées en 1190 et 1194. La ville a gagné beaucoup de prestige avec la création du monastère de la Transfiguration au XIIe siècle. En 1478, Rousa fut incorporée dans la Moscovie en même temps que Novgorod. Le mot Staraïa (Vieille) fut ajouté à son nom au XVe siècle, pour la distinguer de nouvelles localités appelées Roussa.

Du XVe siècle au XVIIe siècle, la vieille ville marchande se transforma en un centre industriel prospère, avec les salines comme principale activité. Lorsqu'Ivan le Terrible monta sur le trône, Staraïa Roussa était la quatrième ville la plus connue de Russie, après Moscou, Novgorod et Pskov. À l'époque troublée de l'interrègne (1610–1613) jusqu'à l'établissement de la dynastie des Romanov, elle était aux mains de brigands polonais et se dépeupla à tel point qu'il ne restait que 38 habitants en 1613.

En 1824, le tsar Alexandre Ie créa, près de Staraïa Roussa, des « colonies militaires », où eut lieu un soulèvement en 1831, dans le cadre des émeutes provoquées par une épidémie de choléra. La ville apparaît sous le nom de Skotoprigonievsk dans le roman de Dostoïevski Les Frères Karamazov (1879-80). Le pouvoir soviétique s'établit à Staraïa Roussa le 18 novembre (5 novembre dans le calendrier orthodoxe)b 1917. La ville fut occupée par l'Allemagne nazie du au et fut totalement détruite par l'occupant.

Malgré les destructions au cours du temps, beaucoup de vieilles maisons en bois (y compris la résidence de Dostoïevski) et plusieurs églises importantes sont restées intactes, et d'autres institutions, comme la station de balnéothérapie, ont été reconstruites. Après l'effondrement de l'Union soviétique, la population de la ville diminue (comme dans le reste de la Russie rurale). La ville semble maintenant endormie et constitue un grand changement de rythme pour les voyageurs qui ont passé la majeure partie de leur temps à Saint-Pétersbourg ou à Moscou. Les zones résidentielles près des rivières sont assez paisibles, les habitants sont amicaux et décontracté et il y a assez de site à visiter en relation avec Dostoïevski. En dehors de la saison estivale, et malgré les liens de la ville avec Dostoïevski, l’endroit n'est guère visité par les étrangers.

AllerModifier

Les liaisons de transport pour Staraïa_Roussa sont quelque peu limitées. La ville est plus visitée comme une excursion depuis Novgorod, ou comme un détour ou une halte sur la route entre de Moscou (ou Valday) à Pskov ou Novgorod.

En trainModifier

Gare Ferroviaire Compagnie Ferroviaire Destinations
  • 1 Gare ferroviaire (Железнодорожный вокзал) Železnodorožnaya ulitsa, 12,   +7 816 5221882   Il y a un guichet ouvert tous les jours avec quelques pauses.




Depuis Moscou (neuf à dix heures) ou de Pskov (trois heures et demie), vous pouvez prendre la ligne Moscou - Pskov, la ligne est généralement parcourue par un seul train la journée et des trains de nuit. Un train local quotidien relie Bologoye (via Valdaï) sur la ligne MoscouSaint-Pétersbourg et Dno sur la ligne KievSaint-Pétersbourg.

En busModifier

  • 2 Gare routière (Автостанция) Železnodorožnaya ulitsa (À coté de la gare ferroviaire.),   +7 816 5222401   Tous les jours de h 22 h.

Des bus relient toutes les heures Novgorod. Le trajet prend environ deux heures. En venant de Moscou, c'est une bonne façon de ne pas devoir attendre un des rares trains. De Saint-Pétersbourg, vous pouvez prendre l'un des six bus directs rejoignant StaraÏa Roussa en six heures. Notez que la plupart des bus ont leur terminus dans des villes voisines comme Kholm (Холм), Parfino (Парфино) ou Volot (Волот) et afficheront donc ces noms comme destination principale.

En voitureModifier

Depuis Novgorod, suivez la A116 jusqu'à Shimsk, puis la P51 vers Staraya Russa (96 km).

Depuis Moscou, suivez la M9 jusqu'à Rzhev et trournez pour Selizharovo. Continuer sur la P87 jusqu'à Ostashkov, puis les routes locales vers Demyansk, puis à Staraïa Roussa. Autre possibilité, suivez la M10, passer par Valdaï, et continuer à gauche le long de la P48 vers Demyansk et Staraya Russa. Les deux itinéraires font environ 600 km et impliquent d'emprunter des routes secondaires parfois mal entretenue dans l'oblast de Novgorod, quoique que le second itinéraire est censé être plus sûr et plus fiable.

CirculerModifier

Bien que ce ne soit pas une si petite ville, il est encore possible de se déplacer partout à pied. Haler un taxi est un bon moyen de réduire les temps de parcours si, par exemple, vous devez rapidement prendre bus pour aller à Novgorod. Un taxi depuis la Maison-musée de Dostoïevski devrait couter environs 50 RUB. Des gares routière et ferroviaire, vous pouvez prendre le bus 1, 4, 6, ou 11 pour le centre, mais compte tenu de la lenteur des bus qui circulent, il est probablement tout aussi rapide de faire le trajet en marchant.

VoirModifier

Édifices civilsModifier

  • 1 Centre culturel Dostoevsky (Научно-культурный центр Ф.М.Достоевского) nab. Dostoevskovo, 8,   +7 816 52 37-285   Mar-ven, dim 10 h - 18 h.   70 RUB ; tours: 300 RUB. – Ce petit bâtiment néoclassique soigné présente de petites expositions temporaires sur la vie et les œuvres de Fiodor Mikhaïlovitch Dostoïevski. Si vous êtes intéressés par un guide local qui puisse emmener autour des sites littéraires de la ville (en russe) vous êtes au bon endroit.
  • 2 Musée-maison de Dostoevsky (Дом-музей Ф.М.Достоевского)       nab. Dostoevskovo, 42/2,   +7 816 52 51-477   tous les jours 10 h - 18 h.   70 RUB. – La famille Dostoïevski passe ses étés dans le climat sain du pays de Staraïa Roussa de 1872 à 1914 encore bien après la mort de l'écrivain en 1881. Le temps qu'il a vécu à Staraïa Roussa a vu la création de certaines de ses œuvres les plus importantes, en particulier son chef-d'œuvre « Les Frères Karamazov ». La grande datcha verte en bois sur la rive de la rivière est aujourd'hui un sanctuaire soigneusement entretenu dédié à ce grand écrivain du XIXe siècle. Le site a survécu aux révolutions et guerres du XXe siècle sans dommage. Le rez-de-chaussée accueille des expositions, tandis qu'à l'étage, le mobilier est disposé pour recréer la maison à l'époque de la famille Dostoïevski.
  • 3 Maison Groušenka (Дом Грушеньки) nab. Glebova, 25 – La description de la maison de Grouchegnka, comme représenté dans Les Frères Karamazov, a été basée sur cette jolie maison des années 1850. Propriété privée.
  • 4 Pont vivant (Живой мост) (le long de la rivière Polist)
  • 5 Musée du front Nord-ouest (Музей северо-западного фронта)   ul. Volodarskovo, 25,   +7 816 52 35-285   Lun,mer-ven 10 h et 18 h, dim h - 17 h.   70 RUB.

Édifices religieuxModifier

 
Cathédral de la Résurrection
  • 6 Cathédral de la Résurrection (Воскресенский собор) ul. Resurrection (ул. Возрождения), 1 – Cette cathédrale monumentale a été construite vers la fin du XVIIe siècle. Elle semble assez impressionnante à une certaine distance et dans son environnement, mais elle n'a pas d'attrait particulier une fois que l'on s'en approche.
  • 7 Église Mina Moutchenik (Церковь Великомученика Мины) ul. Georgievskaya (ул. Георгиевская), 44 – Malgré ses deux reconstructions et son état de délabrement actuel, c'est une magnifique église XIVe siècle qui a été préservée. Selon la légende, les envahisseurs suédois, ayant détruit une grande partie de la ville, sont venus à l'église cherchant un refuge contre les éléments pour la nuit, mais en entrant dans l'église sont devenus aveugle. Les soldats aveuglés ont été renvoyés en Suède comme preuve de miracles et l'étrangeté générale des choses qui se passaient dans les territoires russes qu'ils occupaient.
  • 8 Monastère de la Transfiguration du Sauveur (Спасо-Преображенский монастырь)   Place Frunze, ul. Volodarskovo(ул. Володарского),   +7 816 52 35-666   lun. : 10 h - 18 h, mer.- ven. : 10 h - 18 h, sam.- dim. : h - 17 h.   musée et galerie 70 RUB chacun. – Le monastère comprend la magnifique cathédrale de la Transfiguration de 1442, l'église de la Nativité du début du XVIIe siècle et l'église Sretensky du début du XVIIe siècle, tous les bâtiments de l'ensemble est surmonté de charmants dômes en bois. Fermé après la révolution bolchevique, il est aujourd'hui géré par le Musée d'Histoire Locale, qui abrite dans les bâtiments à la fois un petit musée régional et une galerie d'art avec des expositions d'artistes locaux.
  • 9 Église Saint-George et de l'Annunciation (Георгиевская церковь) ul. Georgievskaya (ул. Георгиевская), 26 – Datant de 1410, cette église de pierre était l'église de la famille Dostoïevsky pendant leurs étés dans la ville. Durant leur premier été à Staraya Russa, la famille Dostoïevski s'est en effet installé dans la maison du curé-doyen, le père Rumyantsev, et c'est dans cette maison que l'écrivain a terminé son livre Les Possédés (en russe : Бесы). Bien que le bâtiment ne soit pas un brillant exemple de la vieille architecture russe, il conserve un peu le charme de la campagne.
  • 10 Église Saint-Nicolas (Церковь Николая Чудотворца) ul. Krasnykh Komandirov (ул. Красных Командиров), 8 – À l'origine c'était une église construite en 1371. Actuellement, les clochers classiques ont été construits au début du XVIIIe siècle, alors que l'église a été reconstruite. Malheureusement, les travaux de rénovation et de décoration moderne ont eu comme conséquence de ruiner l'élégance de cette église ancienne.
  • 11 Église de la Trinité (Троицкая церковь) ul. Frunze (ул. Фрунзе), 12a – Une église datant de 1676 bien conservée, caractéristique des églises de la classe marchande du XVIIe siècle, au centre dans le parc central de la ville.

FaireModifier

  • 1 Centre de balnéothérapie de Staraïa Roussa (Курорт Старая Русса)   ul. Mineral'naya (ул. Минеральная), 62,   +7 816 5231603   La fontaine Muravyovsky ne « donne » de l'eau qu'entre h et h, 11 h 30 et 14 h 30, 18 h - 19 h 30. – Alors que les étrangers d'aujourd'hui viennent à Staraïa Roussa à cause de Dostoïevski, et seulement Dostoïevski, la ville était depuis des centaines d'années connue pour sa station de balnéothérapie, où les Russes y venaient en cure pour bénéficier des traitements de l'eau minérale et des bains de boues. Les bâtiments et sculptures du parc sont pour la plupart assez banale, par contre la fontaine Muravyovsky mérite une visite. Cette grande fontaine au centre du complexe est construit au sommet d'une source d'eau minérale naturelle, durant des années elle a été surplombée par un pavillon métallique assez merveilleux, avec des galeries couvertes, ornés de sculptures en bois, allant de la fontaine à l'hôtel et au théâtre en bois. Malheureusement, le complexe a été presque complètement détruit durant la Seconde Guerre mondiale. Au début des années 1980, le gouvernement a fait une timide tentative d'ériger un nouveau dôme métallique sur la fontaine, mais le sel projeté par la fontaine a corrodé le métal et il fut rapidement abattu. Aujourd'hui, la fontaine n'est plus que l'ombre de sa majestueuse stature d'autrefois, même le débit a été réduit pour réduire les dégâts de l'eau salée sur les arbres voisins. Mais vous pouvez toujours goûter ses eaux, froide ou chaude selon sa sortie de terre, au pavillon d'eau juste derrière la fontaine.

AcheterModifier

  • 1 Librairie (Магазин «Книга») ul. Lenina (ул. Ленина), 6,   +7 816 5237705   h - 18 h, pause 14 h - 15 h. – Une petite librairie de livre de poche avec des cartes routières de la région.
 
Le Monastère de la Transfiguration.
  • 2 Librairie Pichi, Tchitay (Магазин «Пиши, читай») ul. Engel'sa (ул. Энгельса), 3,   +7 816 5251755   h 30 - 18 h 30, pause 14 h - 15 h. – Une autre librairie proposant un choix comparable.
  • 3 Magasin «Korobeynyk» (магазине «Коробейник») ul. Mineral'naya (ул. Минеральная), 61 (Près du Centre de balnéothérapie) – On peut y trouver quelques souvenirs.
  • 4 Sberbank ul. Karl Marksa (ул. Карла Маркса), 25   lun.- sam. : h - 19 h. – Banque

ÉpiceriesModifier

  • 5 Épicerie Kvartal (продуктов «Квартал») ul. Lenina (ул. Ленина), 8 (Juste à côté de la librairie)   Ouvert jusqu'à 23 h.
  • 6 Épicerie Magnyt (продуктов «Магнит») ul. Lenina (ул. Ленина), 9

MangerModifier

Bon marchéModifier

  • 1 Café Grill (Кафе «Гриль») ul. Krasnykh Partizan (ул. Красных Партизан), 8,   +7 816 52 52-232   lun.- ven. : h - 18 h, sam. : 10 h - 15 h. – Ce petit café situé à l'écart de la gare sert des déjeuners aux habitants. Rejoignez-les pour du poisson ou de la viande grillée, les deux valent le coup.
  • 2 Café Princessa (Кафе «Принцесса») ul. Karla Marksa (ул. Карла Маркса), 18,   +7 816 523-5316   11 h - 23 h.
  • 3 Cafe Sadko (Кафе «Садко») ul. Lenina, 7,   +7 816 523-1538   lun.- dim. : h - 21 h.   50 RUB- 120 RUB. – café bon marché avec un emplacement très pratique, pour une nourriture russe de base, comme le bœuf kotlety ou le chou farci. Semi-libre-service en commandant au comptoir.
  • 4 Сafe Tortuga (Кафе «Тортуга») ul. Karla Marksa, 27,   +7 816 523-2290   10 h - 21 h. – lancé comme un café pour enfants, ce restaurant a finalement été transformé en un bar bon marché, plus connu sous le nom de «ryumochnaya». Ce n'est pas le meilleur endroit pour manger sauf si vous êtes profondément intéressé par les traditions locales en matière de boisson ou si vous voulez simplement goûter à la savoureuse pirozhki en vente ici.
  • 5 Cafeteria (Кулинария) ul. Tribuny, 3 – Populaire parmi les habitants, ce magasin-café propose une variété de pâtisseries locales ainsi que des plats chauds servis dans des plats en plastique.

Prix moyenModifier

  • 6 Blinnaya Apel'sin (Блинная «Апельсин») ul. Karla Marksa, 10,   +7 816 52 31-063   lun.- dim. : 10 h - 22 h.   Crêpes entre 40 et 80 RUB. –   gratuit. Bien que les cafés soient presque inexistants à Staraya Russa, cet endroit serait votre meilleure option pour boire du café ou savourer des bonbons. Commencez avec des crêpes farcies et continuez pour un café, un cocktail ou un dessert.
  • 7 Cafe-bar OKAMI (Кафе-бар OKAMI) ul. Karla Libknehta, 10,   +7 921 606-19-99, +7 911 615-49-99   lun.- dim. : 12 h - 23 h.   Pizza pour 150 RUB-300 RUB. –   gratuit. Ce restaurant au nom cryptique propose ce qui est devenu les aliments les plus populaires en Russie: la pizza et les sushis. Heureusement, ils ne les mélangent pas.
  • 8 Cafe Druzya (Кафе «Друзья») ul. Karla Marksa, 2,   +7 816 52 57-034   lun.- jeu. : 12 h - h, ven. : 12 h - h, sam. : 16 h - h, dim. : 14 h - h.   repas pour environs 200 RUB. – Un café petit et banal, mais positivement révisé.
  • 9 Cafe Il'men' (Кафе «Ильмень») ul. Mineral'naya, 45a,   +7 816 523-1968   dim.- jeu. : 12 h - h ven.- sam. : 13 h - h.   200 RUB-400 RUB. – Il'men' est le meilleur restaurant local (même si, à vrai dire, ce n'est pas un grand accomplissement) devant l'hôtel, et si vous demandez un restaurant local à l'hôtel, ils vous dirigeront probablement ici. Le tarif est en russe standard et le service est ... en russe standard. Le menu est agréable et long, vous devriez donc pouvoir trouver quelque chose à votre goût. Les heures passent très lentement dans la nuit et ils ont généralement de la musique en direct, si vous cherchez un bar pour sortir.
  • 10 Restaurant Graf Muravyov (Ресторан «Граф Муравьёв»)   ul. Mineral'naya, 62 (2e étage, il y a un escalier extérieur depuis la rue.),   +7 816 52 31-676   lun.- dim. : 11 h - 23 h.   150 RUB-300 RUB. – Ce serait le choix le plus bizarre pour le déjeuner / le dîner: le restaurant balnéologique. Bien que géré par le complexe, il se trouve juste au nord des terrains principaux, ce qui vous permet de vous y promener sans passer par le sanatorium.

Boire un verre / SortirModifier

La spécialité locale est naturellement l'eau minérale. La "Rouchanotchka" est vendu dans la région de Novgorod, son goût est plus agréable que celle bue à la station de balnéothérapie par traitement de l'eau. Il n'y a pas de bière produite à Staraya Russa probablement en raison de la forte minéralisation des eaux souterraines.

Se logerModifier

  • 1 Hôtel Polist (Гостиница «Полисть»)   ul. Engelsa, 20,   +7 816 52 37-547, fax : +7 816 52 37-894, courriel :   1800-3 400 RUB, chambre simple 1 400 RUB. –   gratuit.
  • StaraÏa Roussa (Курорт «Старая Русса»)   ul. Mineral'naya, 62 (Près de l'entrée de la station de Balnéothérapie.),   +7 816 5231676, +7 816 5231625 chambre disponible à partir de 12 h, à libérer avant 12 h.   2 800 RUB petit déjeuné inclus, chambre simple 1 400 RUB.
  • 2 Hotel "Vizhavy" (Отель «Визави»)   ul. Mineral'naya (ул. Минеральная), 59а (Près de l'entrée de la station de Balnéothérapie.),   +7 816 5232777, +7 911 6284454   Chambre double 2000-2 400 RUB. –  

CommuniquerModifier

  • 1 Poste ул. Санкт-Петербургская, 8
  • 2 Severo-zapadnii Telekom (Северо-Западный Телеком) ул. Володарского, 2

Il y a un accès à internet dans les deux établissements susmentionnées, ainsi que dans la bibliothèque de la station de balnéothérapie. Un réseau Wi-fi est disponible dans certains cafés et près du cinéma "Rossia" (Россия).

Aux environsModifier

 
L'article de cette ville est utilisable. Il contient des informations suffisantes dans les rubriques aller, voir, se loger et manger. Si une personne aventureuse pourrait utiliser cet article, il nécessite cependant d'être complété. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Oblast de Novgorod