réserve indienne du Québec (Canada)

Wemotachi est une des réserves indiennes des Atikamekw enclavée dans l'agglomération de La Tuque, en Mauricie, dans la province de Québec au Canada.

Wemotaci
Wemotaci (Weymontachie 23) en 1913
Wemotaci (Weymontachie 23) en 1913
Informations
Pays
Région
Lac
Cours d'eau
Superficie
Population
Densité
Gentilé
Langue officielle
Autre langue
Code postal
Préfixe téléphonique
Localisation
Site officiel

En langue atikamekw, Wemotaci signifie: « La montagne d'où l'on observe ». Au cours de son histoire, la graphie du toponyme s'est modifiée à plusieurs reprises selon les sources ou les auteurs. La graphie « Wemotaci » a été officialisée en 1997 et a remplacé celle de « Weymontachie 23 ».

ComprendreModifier

GéographieModifier

Cette réserve de la Haute-Mauricie est délimitée à l'ouest et au sud par la rivière Saint-Maurice. La limite du côté Est comporte 3,8 km de long; du côté nord, sa limite s'étend sur 7,8 km.

À partir de Wemotaci, la route forestière longeant la rivière Saint-Maurice par la rive Est permet de remonter vers le nord jusqu'à la rivière Jolie. Sur la rive ouest, la route forestière RO-450 permet d'accéder au barrage La Loutre et barrage Gouin.

La centrale de la Chute-Allard a été érigée à 4,5 km en aval de la station ferroviaire Weymont, située dans la partie Est du territoire de Wemotaci.

En somme, Wemotaci s'avère un petit détour de 3,2 km à partir du pont enjambant la rivière Manouane (juste en amont de la confluence de la rivière Blanche), pour les voyageurs de la route RO-461(25) qui relie La Tuque à Wemotaci et ceux de la route forestière RO-451 (25) qui relie Wemotaci à Parent.

La rivière Saint-MauriceModifier

La Saint-Maurice, avec son bassin hydrographique d'une longueur de 587 km, est la principale rivière de la région mauricienne.

La rivière ManouaneModifier

La rivière Manouane conflue avec la rivière Saint-Maurice, à Sanmaur, soit juste en amont du village de Wemotaci.

HistoireModifier

Certaines sources indiquent que la Compagnie du Nord-Ouest aurait établi un poste de traite à cet endroit entre 1770 et 1780, afin de commercer avec la communauté qui pratiquaient alors intensément la chasse et la pêche. Néanmoins, le premier poste connu de traite des fourrures à Wemotaci a été établi en 1806 par Jean-Baptiste Perrault; il y a fait les premiers aménagements de traite. Ce poste a été repris par la Compagnie de la Baie d'Hudson en 1821.

En 1851, le gouvernement a promulgué la création d'une réserve à Wemotaci à l'usage et au profit des communautés autochtones, avec l'attribution de 230 000 acres. En 1853, ce territoire a été réparties entre les Atikamekw, Algonquins et Abénaquis.

Le cadastrage du territoire de la réserve est survenu en 1895. La construction du chemin de fer par la National Transcontinental Railway et de la Centrale de la Chute-Allard sur la rivière Saint-Maurice enclenchèrent le développement du hameau Sanmaur, lequel est localisé sur la rive sud de la rivière Saint-Maurice, face de Wemotaci. Conséquemment, plusieurs membres de la communauté Atikamekw se sont établis à Wemotaci au début du XXe siècle. La Compagnie de la Baie d'Hudson cessa ses opérations à Weymontachingue en 1939. La population de Wemotaci a cessé de croître après 1950; certains auteurs attribuent ce déclin au manque de fonds pour l'entretien du village de Wemotaci; les membres de la communauté préféraient s'établir Sanmaur ou dans d'autres villages (ou hameaux) de la Haute-Mauricie. La sylviculture en Haute-Mauricie et la construction du barrage Gouin contribua au succès économique de Sanmaur.

Dans les années 1970, le village de Wemotaci a été revitalisé grâce à l'aide gouvernementale. Conséquemment, un nouveau village a été érigé à 1,4 km plus à l'Est, soit à proximité de sa montagne éponyme dont le sommet atteint 542 m. En 1971, le gouvernement du Canada a acheté les terres de la Compagnie de la Baie d'Hudson pour les ajouter ensuite à la Réserve.

En mai 2010, de nombreux habitants de Wemotaci ont dû évacuer à cause d'un important incendie de forêt qui menaçait leurs habitations et certaines infrastructures.

AllerModifier

Le village de Wemotaci est accessible par avion (Aéroport de Wemotaci), par eau (via la rivière Saint-Maurice), par route, par rail, en VTT et en motoneige.

En avionModifier

En trainModifier

 
Lignes de train : L’Abitibi en jaune et Saguenay en rouge.
  • 2 Halte de Weymont   rue A,   +1 888 842-7245, courriel :  – Wemotaci et Sanmaur sont reliés par un service ferroviaire pour passagers de VIA Rail Canada. Ce village forestier est localisée sur la ligne ferroviaire appelée l’Abitibi reliant Montréal et Senneterre. La halte ferroviaire Weymont est située du côté est du village, en bordure de la rivière Saint-Maurice. La gare de Sanmaur est située près de la route forestière 461(25).

En voitureModifier

  • De La Tuque (115 km, h 50 min), prendre la rue Bostonnais (direction nord) laquelle devient chemin Fitzpatrick; prendre la route forestière 461(25) (direction ouest), jusqu'au village de Wemotaci.
  • De Parent (83 km, h 40 min), prendre la route forestière 450(22) (direction nord-est); prendre la route forestière 451(25) (direction sud-est); après avoir traverser le pont de la rivière Manouane, prendre la 461(25) (direction nord), jusqu'au village de Wemotaci.

CirculerModifier

Stations-serviceModifier

  • 1 Wemogaz 1, rue Acokan –  

Bornes de rechargeModifier

VoirModifier

  • 1 Ancienne réserve   accessible en tout temps.   gratuit. –   Site de l'ancienne réserve de Wemotaci.

FaireModifier

ÉvénementsModifier

  • Pow-wow   (sur le site de l’ancienne réserve de Wemotaci)   les sam. 3 et dim. . – Événement annuel autochtone riche de culture. La 24e édition eut lieu pendant l'été 2021. Spectacles de danses et cérémonies autochtones. Des centaines de visiteurs viennent assister à ce Pow-wow.

AcheterModifier

  • 1 Bonichoix   6, rue Acokan,   +1 819 666-2323   lun.- sam. : h - 21 h, dim. : h - 17 h. –   Épicerie générale
  • 2 Dépanneur Wemok   121, rue Wemotaci,   +1 819 666-2929, courriel :   lun.- dim. : h - 23 h.

MangerModifier

  • 1 Restaurant Aski     lun.- ven. : h - 19 h. –   Repas sur place et vente à emporter.

Boire un verre / SortirModifier

  • 1 Chez VIP 10A, rue Kenosi

Se logerModifier

CampingModifier

Chalet, gîte, aubergeModifier

HôtelModifier

Gérer le quotidienModifier

Station de radioModifier

  • 1 Wemotaci Kitotakan   74 Kenosi,   +1 819 6662668 – Station de radio. Fréquence : 89.9 FM

Aux environsModifier

  • 1 La Tuque       (À partir du village de Wemotaci, prendre la route 461 (25) (direction La Tuque), jusqu'au chemin Fitzpatrick; puis direction sud, jusqu'au centre-ville de La Tuque.) – Ce territoire de la Haute-Mauricie a longtemps été parcouru et habité par des communautés amérindiennes. Le premier à visiter ce territoire Atikamekw est le père Jacques Buteux en 1651. Depuis le milieu du XIXe siècle, la Haute-Mauricie a connu un développement économique considérable grâce à la sylviculture et aux activités récréotouristiques (villégiature, chasse & pêche, motoneige, VTT, activités nautiques, observation de la flore et de la faune, navigation de plaisance, etc.).
  • 2 Obedjiwan   (À partir du centre-ville de La Tuque, il est plus rapide de prendre la route 155 (direction nord); puis prendre la route 167 (direction ouest) en passant par Saint-Félicien.) – Réserve indienne de 9,27 km2 située sur une presqu'île, entre le lac Kamitcikamak (à l'ouest) et la baie Wapisiw (à l'Est) de la rive nord du Réservoir Gouin. Elle est enclavée dans l'agglomération de La Tuque. Sa population est de 2100 personnes.


 
L'article de cette ville est utilisable. Il contient des informations suffisantes dans les rubriques aller, voir, se loger et manger. Si une personne aventureuse pourrait utiliser cet article, il nécessite cependant d'être complété. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Mauricie