Différences entre les versions de « Corée du Nord »

17 octets ajoutés ,  il y a 2 ans
m (Robot : Remplacement de texte automatisé (-\{\{[Uu]nité\|(\d+\.?\d*)\|km\|2\}\} +{{Unité|\1|km|2|abr=kilomètre-carré}}))
== Autres destinations ==
 
Des circuits spécialisés - axés sur la découverte de la nature, le trekking, les voyages en locomotives... - sont possibles, l'ensemble des déplacmentsdéplacements étant organisés par l'agence officielle nord-coréenne pour les voyages internationaux (lien [http://www.korea-dpr.com/users/switzerland]).
 
Plusieurs "tours operators" proposent des voyages organisés généralistes ou thématiques, dont certains spécialisés dans les déplacements en [[Corée du Nord]], comme l'agence suédoise Korea Konsult ([http://www.koreakonsult.com/index_fra.html]) et l'agence britannique Koryŏ Tours ([http://www.koryogroup.com/index.html]).
 
== Aller ==
Il y a également, de temps en temps, des vols à destination ou en provenance de Moscou, Tokyo, etc.
 
D'autres compagnies, notamment AeroflotAEROFLOT et Air China, organisent des déplacements, mais de manière moins régulière, en direction ou à destination de [[Corée du Nord]].
 
=== En bateau ===
 
Des liaisons régulières sont organisées par les Coréens du Japon, membres de la [[Chongryon|"Chongryon]]", entre l'archipel nippon et la péninsule coréenne, mais ils n'accueillent pas en principe de visiteurs non-coréens.
 
Les liaisons touristiques entre le Nord et le Sud de la [[Corée]] sont principalement assurées par voie maritime par un ferry de Hyundai qui débarque en Corée du Nord du [[Kosong]]
L'ouverture d'une liaison ferroviaire entre la [[Corée du Nord]] et la [[Corée du Sud]] est prévue dans le cadre du rapprochement intercoréen, mais sans calendrier précis s'agissant du trafic de voyageurs. Cependant le trajet "test" d'un train transportant 200 coréens (dont la moitié du sud et la moitié du nord) devait avoir lieu le {{Date|25|5|2006}} mais a été annulé à la dernière minute.
 
Outre la possibilité de rejoindre la Corée du Nord par le transsibérien, les liaisons ferroviaires, d'une durée de vingvingt-quatre heures, s'effectuent principalement avec la [[Chine]] : le train Pékin-Pyongyang (départ {{Heure|17|25}} de Pékin) circule les lundi, mercredi, jeudi et samedi ; la liaison Pyongyang-Pékin est assurée les mêmes jours, à {{Heure|10|10}} au départ de Pyongyang.
 
=== Par la route ===
Les timbres, monnaies, objets artisanaux constituent quelques-uns des principaux articles achetés par les touristes en Corée du Nord.
 
Les badges représentant le président Kim Il-sung Sung, fondateur de la Corée du Nord, et que portent l'ensemble des Nord-Coréens adultes ne sont pas à vendre en Corée du Nord.
 
== Manger ==
 
Goûter la cuisine coréenne à la saveur épicée est une expérience unique pour le palais. Riches en vitamines et faibles en calories, les plats coréens utilisent divers ingrédients tels que l’ail, le piment rouge, le poireau, la sauce de soja, la pâte de haricot fermentée, le gingembre et l’huile de sésame.
Vous ne pouvez quitter la Corée sans avoir goûté le kimchi, ce plat de chou fermenté et très pimenté ; célèbre aujourd’hui dans le monde entier, qui accompagne chaque repas coréen. Il en existe des dizaines de variété : estomacs fragiles, consommez avec modération ! Les visiteurs européens apprécieront sans doute mieux le galbi et le bulgogi. Ces deux plats de viande, porc ou bœuf, agrémentent toujours les repas de fête. Le galbi ressemble un peu aux « côtelette » chinoises et le bulgogi se compose de lamelles de viande marinées dans une sauce à base d’ail et d’autres condiments. Ces plats sont très peu épicés et sont cuits au charbon de bois, sur un barbecue au centre de la table.
Une des particularités de la table coréenne réside dans le fait que tous les plats sont servis en même temps. Autrefois le nombre de plats d’accompagnement variait de trois pour les gens ordinaires à douze pour les membres de la famille royale. L’arrangement de la table différediffère si le plat principal se compose de nouilles ou de viande. Des règles formelles ont été élaborées pour la table, révélant l’attention des coréens portée à la nourriture.
Les visiteurs européens apprécieront sans doute mieux le galbi et le bulgogi. Ces deux plats de viande, porc ou bœuf, agrémentent toujours les repas de fête. Le galbi ressemble un peu aux « côtelette » chinoises et le bulgogi se compose de lamelles de viande marinées dans une sauce à base d’ail et d’autres condiments. Ces plats sont très peu épicés et sont cuits au charbon de bois, sur un barbecue au centre de la table.
Une des particularités de la table coréenne réside dans le fait que tous les plats sont servis en même temps. Autrefois le nombre de plats d’accompagnement variait de trois pour les gens ordinaires à douze pour les membres de la famille royale. L’arrangement de la table différe si le plat principal se compose de nouilles ou de viande. Des règles formelles ont été élaborées pour la table, révélant l’attention des coréens portée à la nourriture.
Autre particularité, la cuillère est plus utilisée qu’en Chine et au Japon surtout pour les soupes.
 
* '''Bap''' (Riz) - Le riz bouilli fait partie intégrante et indispensable de l'alimentation coréenne. De l’orge, des haricots, de la châtaigne, du millet ou d'autres céréales sont souvent ajoutés pour lui donner un goût spécial et davantage de valeur nutritive.
 
* '''김치 Kimchi''' (Chou fermenté et pimenté) - Ingrédient : Chou chinois(radis, concombre, etc), radis emincéémincé, piment en poudre, ail emincéémincé, oignons emmincésémincés, saumure de poisson, sel, etc...
:Le kimchi est un plat végétal fermenté permettant une conservation prolongée. Dans le passé, les Coréens avaient l'habitude de le préparer comme nourriture de remplacement des légumes frais pendant les mois d'hiver. Aujourd'hui, les ménagères préparent toujours une grande quantité de kimchi d'hiver, à la fin novembre ou début décembre. Cet évènement annuel dans tout le pays s'appelle le gimjang.
:L'introduction du poivron rouge de l'Europe, par le Japon, au {{S|17}} a apporté une innovation importante au kimchi et au régime alimentaire coréen en général. Maintenant, on compte plus de 160 variétés de kimchi différents par région et des ingrédients. Le kimchi est le plat d’accompagnement de base à chaque repas coréen ; c'est également un ingrédient dans d'autres plats populaires tels que le ragoût de kimchi, les crêpes de kimchi, le riz et les ramyeon de kimchi frits (nouilles). Le kimchi est largement essayé dans diverses manières dans un effort de créer de nouveaux goûts et de nouvelles saveurs. Actuellement le kimchi gagne la popularité dans le monde entier pour ses capacités de valeur nutritive et de preventionprévention contre la maladie.
:Il s’agit d’un aliment à base de chou ou d’autres légumes qui est soumis à fermentation après avoir été conservé dans le sel puis recouvert d’une sauce. Il en existe une grande diversité : le kimchi de chou, le kimchi de concombre, kimchi de radis, kimchi d’oignon, etc. Le kimchi renferme différents nutriments : ferments lactiques, sels minéraux, vitamines.
Utilisateur anonyme