« Cheniménil » : différence entre les versions

1 313 octets ajoutés ,  il y a 5 ans
→‎Voir : Listing ajouté pour Ruines du Château-sur-Perle
(→‎Voir : Listing ajouté pour Sanctuaire de Mercure)
(→‎Voir : Listing ajouté pour Ruines du Château-sur-Perle)
| image=IMG 0104 tanniere.JPG | mise à jour=2017-03-24
| description=Trois bâtiments (a priori deux temples et une habitation) ont été découverts lors de fouilles menées en 1919 et 1971. L'inscription découverte semble indiquer qu'il s'agit d'un sanctuaire au dieu Mercure, qui date de la fin du Ier siècle.
}}
* {{Voir
| nom=Ruines du Château-sur-Perle | alt= | url=
| email=
| adresse= | latitude=48.145626 | longitude=6.603541 | direction=Du village, prendre la direction Rambervillers. Après être passé sous le pont routier, prendre à droite un chemin de terre quelques mètres après le lotissement du Val de Voitimont. Ce chemin traverse une prairie, au fond de laquelle il bifurque vers la droite. Dès l’orée de la forêt, monter jusqu’au haut du mamelon qui se trouve à droite.
| téléphone= | fax=
| horaire= | prix=
| mise à jour=2017-03-24
| description=Le Château-sur-Perle était une demeure seigneurale, tirant son nom des perles extraites des moules perlières pêchées dans la Vologne, la rivière qui arrose Cheniménil. <p>Sa construction fut, en 1473, autorisée au sommet de la colline du Paroy, au nord du village, par le duc René II de Lorraine à Gérard de Haraucourt, sénéchal de Lorraine. Le guide Joanne (1883) indique que ce château renfermait autrefois une chapelle dite ''Notre-Dame-des-Neiges'', but d'un pèlerinage très fréquenté, et qu'à la fin du XIXe siècle, bien que la chapelle eût disparu, le pèlerinage avait toujours lieu. <p>Il n'en reste aujourd'hui que les vestiges d'un puits, d'une cave troglodytique et d'un mur de souténement contre la colline.
}}
 
135

modifications