Ouvrir le menu principal

Bogotá
Centro internacional.JPG
Informations
Pays
Altitude
Superficie
Population
Densité
Code postal
Fuseau
Localisation
Site officiel

Bogotá est la capitale de la Colombie.

ComprendreModifier

AllerModifier

En avionModifier

 
Villes internationales desservies depuis BOG.
 
Villes en Colombie despuis BOG.
  • Aéroport International Bogotá-El Dorado (IATA: BOG) – L'aéroport est situé dans la zone urbaine de la ville. Il a deux terminaux : le plus important, "El Dorado", reçoit les vols nationaux de toutes les compagnies à l'exception d'Avianca et tous les vols internationaux (des vols fréquents vers Miami, Atlanta, Toronto, New-York, Mexico, Paris, Londres, Madrid, Barcelone, ... sont accessibles). L'autre terminal, le "Puente Aéreo" reçoit les vols domestiques d'Avianca.
  • Depuis la France: Air France par Paris et Iberia par Madrid. Ces deux compagnies se partagent le marché.

Arrivés à Bogotá, on prend généralement un taxi sécurisé. Il y a un comptoir où l'on peut demander le prix du trajet en fonction de l'adresse. Il faut éviter de prendre un taxi au hasard car le taxi a pu être volé et on peut tomber sur un mauvais "plan". Il faut donner un code au taxi sécurisé. Le prix négocié en exemple : le prix indiqué au comptoir est 16000 pesos et à l'arrivée à l’hôtel le chauffeur demande 21000 pesos ... oui mais son coffre était grand etc. etc. ... Il faut alors négocier à un prix intermédiaire ; 18000, 19000, 20000 pesos, le chauffeur dira "corecto", si c'est l'accord final !

En trainModifier

Le train n'est pas développé en Colombie et se limite à une courte attraction touristique à Bogotá.

En voitureModifier

Il est possible d'arriver en Colombie par Panamá ou l’Équateur, mais ce n'est pas recommandé pour des raisons de sécurité.

En busModifier

Il y a des trajets internationaux en bus pour la Colombie depuis l’Équateur et le Panamá.

CirculerModifier

Bogotá n'est pas une ville très recommandée pour y circuler en voiture particulière (pour des raisons de sécurité et surtout de dangerosité de la circulation).

La capitale a un réseau de bus urbains rapides qui dessert une grande partie de la ville (le Transmilenio) et un nombre incalculable de petits bus (Busetas) qui vont dans tous les coins de la ville.

Les taxis sont également très nombreux et peu chers (tous sont équipés de compteurs). Il est très conseillé de les appeler ou réserver au lieu de les prendre dans la rue (risques de vols ou de braquages).

Bogotá est une ville très polluée, mais qui développe son réseaux de pistes cyclables. Il est donc possible de se déplacer à vélo (attention cependant à la circulation automobile).

VoirModifier

Bogotá n'est pas une référence culturelle sud-américaine. Cependant, il y a un certain nombre de choses à voir. Concernant les musées, ne pas rater le Musée de l'Or, le Musée National et le Musée Botero (tous trois dans la Candelaria). À voir également le théâtre Colón et le quartier historique de la Candelaria (avec ses maisons colorées, ses restaurants et son ambiance populaire très très vivante).

Le parc Simón Bolívar (plus grand parc de la ville) vaut le coup d’œil pour se mettre au vert et profiter de ses lacs. Le campus de l'Université Nationale de Colombie est également intéressant.

Aller à Bogotá doit vous amener à monter au Monserrate, une église perchée sur une montagne longeant l'Est de la ville. Il est possible d'y arriver par funiculaire, téléphérique ou à pieds. La vue sur le capitale est fabuleuse.

ApprendreModifier

Bogotá accueille la majeure partie des universités colombiennes, et notamment les plus grandes. Les deux meilleures universités du pays y sont situées : Université Nacional de Colombia (la plus grande publique) et Los Andes (la plus chère privée). Nous pouvons également citer la Javeriana, Rosario, la Distrital, la Católica, ... Toutes ces universités ont des accords avec des universités dans le reste du monde (dont la France), et il est donc possible d'y venir dans le cadre d'un échange universitaire.

TravaillerModifier

AcheterModifier

Bogotá a un nombre impressionnant de centres commerciaux où vous pouvez trouver des vêtements, de l'électronique, de la nourriture, des parfums, ...
Pour acheter des choses plus typiques, vous pouvez aller à "Artesanias de Colombia", situés juste à côté de la Candelaria. Ce quartier est également connu pour ses nombreux vendeurs ambulants et magasins qui vendent de tout. À signaler aussi la zone "San Andresito", sorte de zone franche exemptée de taxes. Les produits vendus y sont donc moins chers qu'ailleurs.

MangerModifier

Bogotá ne manque pas d'endroits où manger. Cependant, ce n'est souvent pas de la grande gastronomie. Il faut chercher plus pour trouver de bonnes adresses.

Bon marchéModifier

Un restaurant à conseiller qui offre une cuisine française très savoureuse à des prix bas : "La Tartine" (Candelaria).

Classe moyenneModifier

LuxeModifier

Boire un verre / SortirModifier

Le mot colombien courant pour parler de la fête est "la rumba", et si vous rencontrez des colombiens, vous aurez peut-être la chance qu'ils vous emmènent "rumbear" avec eux.

À Bogotá, il existe plusieurs zones pour les "rumberos" :

  • "Calle" 51 avec "carrera" 7 pour les rumbas universitaires du mercredi au samedi.
  • Chapinero, des "carreras" 8 à 15 entre les "calles" 50 à 68
  • La Zona Rosa, "calles" 81 à 84 entre les "carreras" 9 à 15.
  • La Zona de la 93, "calles" 93-94 entre les "carreras" 11 à 15.
  • "Calle" 85, entre les "carreras" 11 à 15.
  • Avenida 1ª de Mayo au sud ouest de la ville.
  • La Candelaria ou vous trouverez des rumbas plus bohèmes, locales de trip-hop, indie, heavy metal, rock, jazz, fusion, salsa.

Se logerModifier

Bogotá a un bon nombre d'hostals à des prix raisonnables et des hôtels bien plus coûteux.
Il est également possible de se loger avec Couchsurfing (https://www.couchsurfing.org/).

Bon marchéModifier

Le quartier de la Candelaria accueille la majorité des hostals de la ville. À signaler un en particulier : "Masaya" (http://www.masaya-experience.com/fr/residence/masaya-bogota).

Classe moyenneModifier

LuxeModifier

  • Chico Imperial   150000 pesos par nuit pour quatre personnes petit déjeuner copieux compris.. – quartier chic et tranquille , rien à dire, service impeccable, gardée 24 h sur 24.

CommuniquezModifier

Bogotá est couverte par un réseau mobile sans problème. Il y a aussi la possibilité d'appeler n'importe quand et n'importe où grâce aux "Minutos" (vendeurs ambulants possédant des téléphones portables à disposition et à des prix bas). Il y a des café internet un peu partout et des réseaux WIFI également.

Conserver la santéModifier

Bogotá a de très bons hôpitaux et des chirurgiens reconnus internationalement. Pour trouver des médicaments, demandez où se trouve une "drogueria".
À noter qu'il est possible de boire l'eau du robinet en général à Bogotá, bien qu'elle ait un fort goût de chlore. Mais vous pouvez acheter des bouteilles d'eau dans tous les coins de la ville.
Bogotá étant située à plus de 2 600 m d'altitude, il n'y a pas de risque de paludisme, dengue ou autres maladies liées aux moustiques.

Gérer le quotidienModifier

Représentations diplomatiquesModifier

  •   Canada   Carrera 7 #114-33, Piso 14,   (57-1) 657-9800, fax : (57-1) 657-9912
  •   1 France     Condell 65 - Providencia – Ambassade

Aux environsModifier

 
L'article de cette ville est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Région andine de la Colombie